Le Syndicat Agricole 23 septembre 2016 à 09h00 | Par Le Syndicat Agricole

Une récolte 2016 correcte pour le houblon

Une bonne qualité et de bons volumes pour les cônes de houblon.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Il y aura une augmentation de surface entre 3 à 5 hectares 
pour la récolte 2017 ».
« Il y aura une augmentation de surface entre 3 à 5 hectares pour la récolte 2017 ». - © DR

Commencée autour du 5 septembre, la récolte des lianes s’est achevée en début de semaine dans la région. « C’est une année correcte, et même un peu plus que correcte, dévoile Christophe Gombert, président du Syndicat des houblonniers du Nord-Pas de Calais, sans avancer de chiffres. On est satisfait. » Les conditions de récolte ont été exceptionnelles puisque le thermomètre a grimpé à 30 °C. « On a dû se dépêcher en raison des fortes températures car il y a eu une arrivée d’araignées rouges. Il y a eu une pression mais pas de dégâts ; au niveau de la qualité cela s’est bien passé. »
En outre, ces conditions particulières ont permis aux producteurs de réduire le temps de passage des cônes au séchoir : au lieu de 12 heures habituellement, ils n’ont été mis à sécher que pendant 7 à 8 heures. Un gain de temps et de carburant pour les producteurs qui n’est pas négligeable.

Une forte demande des brasseries
L’année dernière, Christophe Gombert nous confiait que l’essor des micro-brasseries dans la région avait permis à la filière de retrouver tout son dynamisme : cette tendance est toujours d’actualité aujourd’hui. « Il y a des brasseries importantes qui se sont développées et encore de nouvelles petites brasseries qui se sont créées. Environ 70 brasseries nous contactent chaque année », révèle-t-il.
Les projets des planteurs, possibles grâce à cet élan, devraient se concrétiser l’année prochaine. « Il y aura une augmentation de surface entre 3 à 5 hectares pour la récolte 2017 », assure le président des houblonniers. Quatre producteurs sur les sept en région sont concernés par cette hausse. Il y a déjà eu des investissements réalisés dans des câbles ou encore dans des tracteurs spécifiques à la culture. « Nous avons maintenant une visibilité pour au moins 5 ans grâce aux contrats », souligne le président. Un agriculteur basé à Amiens est aussi intéressé par le houblon et monte un projet : « Il devrait installer son premier poteau l’hiver prochain », précise Christophe Gombert qui constate que beaucoup de personnes s’intéressent au houblon et appellent régulièrement les producteurs.

Laura Béheulière

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui