Le Syndicat Agricole 03 avril 2015 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Une grande épopée équestre à travers la région

La route d’Artagnan, le premier itinéraire équestre transnational européen, ouvrira en 2017 et passera par le Nord-Pas de Calais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
William Van Niekerk, du Comité régional de tourisme équestre. © DR " Ce projet est un atout indéniable pour la mise en valeur des activités de tourisme équestre et des territoires traversés ". © DR Le projet de tracé européen de la route d’Artagnan passant par notre région © Le Syndicat Agricole

On la compare déjà au chemin de Saint-Jacques de Compostelle... mais à parcourir à cheval. La route d’Artagnan, qui doit relier Lupiac (Midi-Pyrénées) à Maastrich, aux Pays-Bas, passera par le Nord-Pas de Calais. « Le point de départ de la route, dans le Gers, est le village natal de d’Artagnan, explique William Van Niekerk, du Comité régional de tourisme équestre. Maastrich est la ville où il est décédé. » L’idée est donc de retracer le parcours du célèbre mousquetaire.
Le tronçon qui traversera la région est en cours de finition. Un premier tracé a été défini en fin d’année dernière mais il reste encore à préciser (cf. carte de la région). Venant de Picardie, la route se prolonge à l’ouest d’Arras, passe par Ablain Saint-Nazaire, contourne Béthune par le nord, puis part en direction de l’est, au nord de Douai puis à travers le Parc naturel régional de Scarpe Escaut avant de rejoindre la Belgique. « La route rejoindra peut-être Lille, d’Artagnan ayant été gouverneur de cette ville en 1672 ». Sur la colonne vertébrale de la route, de petits chemins viendront en effet se greffer afin de faire découvrir encore davantage le Nord-Pas de Calais aux cavaliers itinérants. « Nous voulons retenir les gens dans la région, souligne William Van Niekerk, leur faire découvrir notre patrimoine culturel et culinaire. »
Les premiers cavaliers sont attendus en 2017. Mais les animations autour de ce long itinéraire commencent bien avant. L’inauguration du projet est prévue en deux temps : le 25 juin prochain à Maastricht et le 9 août à Lupiac. Enfin, l’Equirando, le plus grand rassemblement européen de tourisme équestre, se déroulera cette année dans les Midi-Pyrénées : « Une partie de la route de d’Artagnan sera empruntée à cette occasion. » Si elle a été pensée pour les cavaliers, la route de d’Artagnan s’adresse à tous les promeneurs amoureux de la nature, aux attelages, marcheurs et même aux VTT. « Il n’y aura pas plus de 20 % de goudron, assure William Van Niekerk. De plus, elle n’est pas dangereuse. »


Relancer le tourisme équestre
« Créer de grandes routes européennes est dans l’ère du temps », révèle William Van Niekerk, faisant référence au projet de l’Arc Atlantique qui doit relier la Bretagne au nord de l’Europe. Il y aurait en effet une véritable demande de la part des cavaliers qui veulent « bouger, voir d’autres régions ». « Ils veulent élargir leurs horizons avec des randonnées plus longues », ajoute le responsable. « Ce projet est un atout indéniable pour la mise en valeur des activités de tourisme équestre et des territoires traversés », soulignait la Fédération française d’équitation (FFE) dans un communiqué. 200 cavaliers sont attendus par an et par région traversée, pour une durée moyenne de séjour de 5 à 7 jours.

Laura Béheulière

Cavaliers et chevaux cherchent hébergement

Les cavaliers qui parcourront la route d’Artagnan effectueront des étapes d’environ 25 km. Le Comité régional du tourisme équestre est ainsi à la recherche d’agriculteurs ou encore de clubs qui souhaiteraient accueillir les randonneurs avec leurs montures.
Si vous vous situez sur le tracé de la route d’Artagnan et que vous pouvez accueillir les cavaliers dans un gîte, une chambre d’hôte ou encore un camping, n’hésitez pas à vous manifester. Les chevaux pourront quant à eux être logés dans des box, en paddock ou en pâture, chez vous ou dans les alentours. « D’un côté, les cavaliers ont besoin d’un hébergement, de l’autre, cela peut représenter une ressource supplémentaire pour les agriculteurs. Les intérêts sont partagés ! », souligne William Van Niekerk.
Au vu des nombreux itinéraires et projets européens en train de se mettre en place, vous êtes également invités à vous rapprocher du CRTE, même si vous ne vous situez pas sur le tracé de la route d’Artagnan.
Contact : William Van Niekerk : william.van-niekerk@orange.fr
Tél. : 03 21 86 25 54.

D’Artagnan

Charles de Batz-Castelmore, dit comte d’Artagnan, plus connu sous le nom de d’Artagnan, est un homme de guerre français né entre 1611 et 1615 au château de Castelmore, près de Lupiac, en Gascogne, et mort à Maastricht durant le siège du même nom le 25 juin 1673, pendant la Guerre de Hollande.
Lorsque le jeune Charles de Batz quitte Castelmore pour Paris vers 1640, il emprunte le nom de sa mère, Françoise de Montesquiou d’Artagnan : en effet, la famille de Montesquiou était mieux introduite à la Cour que la famille de son père. Il s’engage chez les Cadets des Gardes-Françaises, l’École militaire d’alors. Son entrée chez les Mousquetaires, avec la protection de Mazarin, daterait de 1644.
En 1672, d’Artagnan devient gouverneur de Lille, gagné par la France en 1667. Il était un gouverneur impopulaire et ne songeait qu’à retourner sur le champ de bataille. Il en eut l’occasion lorsque Louis XIV entama la Guerre de Hollande en 1672 contre les Provinces unies. Il y trouva la mort en 1673, tué par une balle de mousquet reçue en pleine gorge alors qu’il combattait un jour de relâche...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui