Le Syndicat Agricole 13 mars 2015 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Une ferme sur cinq dans la région est orientée polyculture-polyélevage

Le Nord-Pas de Calais est la deuxième région française comptant le plus d'exploitations agricoles en « polyculture-polyélevage ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
78 % des fermes en « polyculture-polyélevage » ont un élevage de bovins.
78 % des fermes en « polyculture-polyélevage » ont un élevage de bovins. - © Emeline BIGNON

Dans la région Nord-Pas de Calais, 2 650 exploitations n'ont pas une orientation technico-économique (Otex) définie par un seul type de production. « Celles-ci sont regroupées dans l'Otex « polyculture-­polyélevage » et représentent 20 % du total des exploitations recensées en 2010 », souligne la Draaf Nord-Pas de Calais dans sa note régionale mensuelle Agreste. La région se place ainsi en seconde position derrière la Lorraine par l'importance de cette catégorie d'exploitations. En France métropolitaine, l'importance moyenne de cette Otex est de 12 % du nombre des exploitations. À l'échelle régionale, cette représentativité est stable depuis 1988. Une stabilité confirmée lors du dernier recensement agricole de 2010 puisque 65 % des exploitations de cette Otex étaient déjà présentes en 2000. Pendant cette décennie, c'est surtout le nombre des petites exploitations qui a diminué.

Une typologie complexe
L'importance du nombre des exploitations auxquelles on attribue l'Otex « polycultures-polyélevages » rend leur description complexe : « On y retrouve des exploitations sans élevage à côté d'autres exploitations proches de l'Otex « spécialisation en lait », indiquent les services statistiques de la Draaf Nord-Pas de Calais. La distinction ne tient pour certaines d'entre elles qu'à quelques hectares ou animaux en plus ou en moins dans le calcul de leur production brute standard (PBS)* ».

Les orientations technico-économiques (Otex) des fermes du Nord-Pas de Calais.
Les orientations technico-économiques (Otex) des fermes du Nord-Pas de Calais. - © Source : Agreste Draaf NPDC- RGA 2010

Ainsi, 78 % des fermes en « polyculture-polyélevage » ont un élevage de bovins, 12 % un élevage de porcs et 20 % de volailles. À noter que les ateliers « bovins » sont souvent associés à des élevages de volailles (18 % des cas) ; et que les exploitations n'ayant pas de bovins sont plutôt tournées vers l'élevage porcin (43 %) et de volailles (27 %). Par ailleurs, on observe généralement pour les systèmes laitiers une prépondérance de la production animale sur le végétal, alors qu'en système « viande » ou autre polyélevage, la culture reste plutôt la production principale de l'exploitation. « C'est la complémentarité de la production végétale et animale qui oriente beaucoup d'exploitations vers une appellation dite de "polyculture-polyélevage" ».

* Outre le classement des exploitations selon leur taille économique, la PBS permet d'identifier l'appartenance d'une exploitation à une Otex. Une exploitation est dite spécialisée si la PBS de la ou des productions concernées dépasse les deux tiers de sa PBS totale.

Exploitations en polyculture-polyélevage dans la région
Exploitations en polyculture-polyélevage dans la région - © Source : Agreste Draaf NPDC RGA 2010

Zoom sur... Une répartition régionale marquée

Les exploitations en polyculture-polyélevage sont principalement localisées dans les régions agricoles des Flandres, Plaine de la Lys, Haut-Pays d'Artois et Boulonnais. Leur importance dans l'agriculture régionale est variable selon les petites régions agricoles. En proportion du nombre total d'exploitations, elles sont surtout présentes dans le sud du Pas-de-Calais (Bas champs picards, Pays de Montreuil, Ternois et Béthunois). Pour le département du Nord, elles sont situées plutôt dans la Plaine de la Scarpe et le Cambrésis. Dans certaines communes, elles peuvent représenter plus de la moitié des fermes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui