Le Syndicat Agricole 23 octobre 2015 à 09h00 | Par Le Syndicat Agricole

Un plan de modernisation pour l’abattoir de Licques

Licques volailles va engager d’importants investissements sur son site de production dans les cinq années à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Comme en 2014, le nombre de poulets produits par Licques volailles sur l’année dépasse 1 millions d’unités.
Comme en 2014, le nombre de poulets produits par Licques volailles sur l’année dépasse 1 millions d’unités. - © DR

Construit en 1995, conformément aux normes sanitaires communautaires CEE, l’abattoir de Licques (62) a fêté cette année son vingtième anniversaire. Afin de répondre aux attentes des consommateurs et d’être continuellement en phase avec les nouvelles habitudes alimentaires, la coopérative fait notamment évoluer depuis plusieurs années sa production vers la découpe et la conception des plats cuisinés. Étant donné la part grandissante que prennent les produits élaborés dans les rayons, Licques volailles entend moderniser son abattoir et pérenniser ses débouchés.

« Aller beaucoup plus loin dans l’innovation »
Le plan de modernisation que va mettre en place l’entreprise se décline en deux étapes principales. Premièrement, la remise à niveau du matériel de l’abattoir contribuant à la chaîne de froid. « C’est un investissement lourd, qui sera entrepris dès le début de l’année 2016, mais essentiel sur le plan de la qualité et de la technologie », affirme Julien Saint-Maxent, directeur de Licques volailles. Une phase de réhabilitation majeure du site devrait ensuite débuter. « Nous voulons procéder à l’agrandissement de l’abattoir en récupérant une section de l’atelier de transformation des produits, poursuit le responsable. Il s’agit de développer la partie consacrée à la découpe et aux plats cuisinés. « Le chantier devrait être lancé dans les 2 à 3 ans qui viennent, explique Julien Saint-Maxent. Nous devons aller beaucoup plus loin dans l’innovation en ce qui concerne les plats cuisinés et créer constamment de nouveaux modes de conditionnement et de présentation (packaging), ainsi que de nouveaux produits ».

La bonne santé des poulets Label rouge
Comme en 2014, le nombre de poulets produits par Licques volailles sur l’année dépasse 1 millions d’unités. « Depuis dix ans, nous nous fixons comme objectif de fédérer chaque année 5 nouveaux éleveurs dans le groupement, souligne le directeur de l’abattoir. Nous savons déjà que nous devrions l’atteindre en 2016 ». Un chiffre qui porterait donc le nombre d’adhérents à plus de 70 éleveurs. Rappelons que Licques volailles espère inaugurer 20 nouveaux poulaillers labellisés d’ici à 2017, y compris en pintades, ce qui devrait accroître la production de l’abattoir. « Contrairement à d’autres filières, le contexte est plus propice à la volaille et particulièrement aux produits de tradition, constate Julien Saint-Maxent. Nous continuons à augmenter le nombre de points de vente, mais nous veillons aussi à diversifier la distribution ». À la veille de fêtes de fin d’année, l’abattoir de Licques entre dans une période décisive de son exercice puisqu’elle représente une part importante de ses ventes.

Simon Playoult

L’assemblée générale de Licques volailles se tient ce vendredi à 19 h à Licques.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui