Le Syndicat Agricole 27 novembre 2015 à 08h00 | Par Le syndicat agricole

Porc: le cadran reprend après une légère réforme de son fonctionnement

Abonnez-vous Réagir Imprimer

À l'arrêt depuis le 8 octobre, le marché du porc breton (MPB) a repris le 26 novembre dans la matinée. Tous les opérateurs étaient présentés à l'exception de Bigard. Le fonctionnement est rénové: il n'existe plus qu'un tour de marché (contre deux auparavant), et la barre de retrait (seuil de prix minimum pour les acheteurs) est supprimée. « Le marché se déroule plus vite, et la cotation doit répondre plus vite au marché », explique François Pot, président du MPB. « Le temps nous dira si ça marche. L'important était de relancer le cadran ». Exprimée désormais sous la forme d'une fourchette (1,043 à 1,088 € ce jeudi), la cotation est baissière, au diapason des marchés européens. L'arrêt du marché avait conduit les abattoirs a proposer chacun leur propre prix du porc aux groupements de production, installant la filière dans ce que le président de l'interprofession a appelé « la chienlit des prix différenciés ». L'une des questions en suspens est de savoir si Bigard respectera la cotation proposée par le MPB, ou continuera d'appliquer ses propres prix.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui