Le Syndicat Agricole 27 octobre 2016 à 12h00 | Par Le Syndicat Agricole

Plaidoyer pour l’export dans les Hauts-de-France

La promotion de l’export et son ouverture aux petites et moyennes entreprises étaient au cœur des premières rencontres régionales de l’export.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Présidée au centre par Jean-Michel Serres, président de la Commission agriculture et agroalimentaire au Conseil régional, la journée consacrée à l’export a réuni (de g. à d.) : Laurent Josselin, chargé de mission, Christophe Buisset, président de la Chambre d’agriculture des Hauts-de-France, Laurent Degenne, représentant de la commission agricole, Chambre d’agriculture, Philippe Hincelin, Agro-sphères, Didier Decoupigny, conseiller régional et Brice Robin, représentant Business France.
Présidée au centre par Jean-Michel Serres, président de la Commission agriculture et agroalimentaire au Conseil régional, la journée consacrée à l’export a réuni (de g. à d.) : Laurent Josselin, chargé de mission, Christophe Buisset, président de la Chambre d’agriculture des Hauts-de-France, Laurent Degenne, représentant de la commission agricole, Chambre d’agriculture, Philippe Hincelin, Agro-sphères, Didier Decoupigny, conseiller régional et Brice Robin, représentant Business France. - © DR

Diversité, productivité, qualité… toutes les conditions sont réunies pour faire des Hauts-de-France une région performante en matière d’export agroalimentaire. Forte de ce constat, la Région a saisi l’opportunité du Salon international de l’alimentation (Sial), qui se déroulait du 16 au 20 octobre à Paris, et de la présence des conseillers Business France – agence d’État de soutien aux exportations sous tutelle de différents ministères – pour organiser les premières rencontres régionales de l’export « agriculture, agroalimentaire et agroéquipements » au siège du Conseil régional de Lille le 21 octobre.
« L’export est un enjeu majeur pour notre économie agricole et agroalimentaire et l’exécutif régional en fait un sujet prioritaire. Cet enjeu sera très largement repris dans le schéma régional de développement de l’économie, de l’international et de l’innovation qui fixera le cadre de cette ambition. » Le président de la Région souhaite que nous soyons auprès des chefs d’entreprises. Souhait partagé par les élus qui aideront tous les représentants de filières à valoriser les productions du territoire régional. La France a un excédent commercial agroalimentaire d’environ 9 milliards d’euros en 2015 et donc un fort potentiel exportateur : « Nous sommes la troisième région exportatrice de produits agricoles et agroalimentaires, juste derrière les régions viticoles, détaille Jean-Michel Serres, conseiller régional et président de la commission agriculture et agroalimentaire. Cette journée, à laquelle près d’une centaine d’entreprises ont répondu présent, dont une majorité de petites et moyennes entreprises (PME), se veut très concrète et au service des entreprises et du monde agricole. »

Ouvrir l’exportation aux petites et moyennes entreprises
Car de grandes opportunités sont à saisir en matière d’export par les PME. En effet, les bons résultats en exportation de la région sont essentiellement portés par un petit groupe d’industriels en agroalimentaire : Roquette pour les produits amylacés, Bonduelle pour les produits à base de légumes, Tereos pour le sucre ou encore Ingredia pour les dérivés du lait. L’objectif de cette journée est de montrer aux PME qu’elles sont également en mesure d’exporter. « Les grands groupes tirent l’exportation mais les PME ont toute leur place. Il nous faut aussi, au sein des filières, adapter notre offre et notre qualité aux attentes des marchés mondiaux : cela passe par une meilleure connaissance des pays importateurs et c’est tout l’enjeu de cette journée que nous souhaitons voir se reproduire à chaque édition du Sial : vous pouvez d’ores et déjà noter dans vos agendas que nous nous retrouverons ici dans deux ans », assure Jean-Michel Serres. Il ajoute : « Dans un marché mondialisé, les filières doivent mobiliser des expertises pour développer une vision prospective permanente des marchés à l’export et s’organiser pour y répondre. Je souhaite bien évidemment que les services régionaux, dans le cadre qui sera fixé par le schéma régional de développement économique, étudient la possibilité de conventionner avec Business France pour accompagner les filières agricoles, agroalimentaires et d’agroéquipements de notre grande région ».

Le potentiel des marchés à l’export
Par l’intermédiaire de ses quatre missions principales, soutenir les entreprises françaises dans leur développement à l’international, promouvoir l’image de la France sur les marchés internationaux, attirer les investisseurs étrangers vers la France et gérer les programmes de Volontaires internationaux en entreprises (VIE), Business France apporte son expertise sur le monde de l’export et dégage les principaux marchés pour 2017. Notamment dirigé vers les pays émergents, le potentiel d’exportation atteint 200 milliards de dollars sur 41 pays principaux pour les produits transformés et 160 milliards de dollars sur 26 pays pour le machinisme. Par ailleurs, la FAO* estime une augmentation nécessaire de productivité de 70 % pour l’agriculture et l’agroalimentaire d’ici à 2050 pour nourrir l’ensemble de la planète. Des constats qui, ajoutés à la croissance insuffisante de la France pour absorber sa production importante, offrent de nombreuses opportunités d’exportations.

Une démarche partenariale avec l’ensemble des acteurs en région
C’est pour cibler ces opportunités que la matinée a pris une tournure informative à destination des professionnels. Autour d’un forum des partenaires de l’export, deux ateliers – exporter des produits agricoles et agroalimentaires et exporter des ingrédients, des équipements, des technologies agricoles et agroalimentaires – étaient organisés afin de mieux connaître les pays importateurs tels que le Brésil, la Chine, Taïwan ou encore le Laos. Une importante délégation du Laos, conduite par le président de la Chambre du commerce et de l’industrie du Laos, était d’ailleurs présente dans les Hauts-de-France pour nouer des partenariats commerciaux.
« Le monde est vaste et il est toujours un peu délicat de savoir comment travailler avec tel ou tel pays : c’est pourquoi la Région souhaite vous former et vous accompagner dans une formation qui vous permette de mettre tous les clignotants au vert pour pouvoir monter dans l’avion et travailler sur une démarche export. Nous avons, à la Région, une boîte à outils bien chargée, bien organisée et bien structurée avec des gens qui se parlent et qui travaillent ensemble. Notre approche est celle d’un parcours, de votre parcours, sur une démarche d’accompagnement à l’export », souligne Didier Decoupigny, conseiller régional.

Alexandra Pihen

* Food and agricultural organization des Nations unies.

L’export aujourd’hui dans les Hauts-de-France

• Première région exportatrice de France en produits agroalimentaires (hors boissons) : 50% de sucre, 46% de produits du grain et amylacés, 31% de produits à base de fruits et légumes, 28% de poissons et produits de la mer, 25% d’alimentation animale et 23% de produits boulangers/pâtissiers ;
• Huit entreprises agroalimentaires régionales dans le top 20 des plus gros exportateurs : Roquette Frères, Tereos Sucres, Bonduelle, Ceremis, Ingredia, Lesaffre, Cargill et AGCO SA ;
• Principaux clients européens : Belgique, Allemagne, Royaume-Uni, Pays-Bas et Italie.
• Principaux clients mondiaux : Égypte, Algérie, Chine et États-Unis.

À noter
La Région est à votre disposition pour un accompagnement à l’export personnalisé au 03.59.56.24.60 ou « mdit@nordpasdecalaispicardie.fr ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui