Le Syndicat Agricole 22 décembre 2016 à 14h00 | Par Le Syndicat Agricole

Pas de Noël sans sapin

À l’occasion des fêtes, le site de jardinerie en ligne « MonEden.fr » a mené une étude pour comprendre les habitudes de consommation des ménages français pendant cette période de réjouissances.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les Français accordent toujours une grande importance au sapin de Noël ainsi qu’à la décoration de leur intérieur et de leur extérieur.
Les Français accordent toujours une grande importance au sapin de Noël ainsi qu’à la décoration de leur intérieur et de leur extérieur. - © S. Dévé

Noël reste toujours pour les Français une fête incontournable puisqu’ils sont 89 % à penser le célébrer cette année. Pour 33,6 % des répondants, c’est un moment magique pour les enfants et 58,6 % estiment que c’est une belle occasion de réunir leurs proches. D’ailleurs, 64,2 % des Français prévoient de passer Noël en famille. Côté budget, près de la moitié des ménages confessent qu’ils dépenseront jusqu’à 300 euros ; 34,5 % débourseront entre 301 et 600 euros et 14 % entre 601 et 1 000 euros pour leurs achats.
Pour ce qui est du sapin, 57 % des foyers ont prévu d’acheter un sapin naturel coupé ; 28,9 % un sapin naturel en pot et seulement 12,8 % un sapin artificiel. À 61,1 %, les Français dépensent entre 31 et 51 euros pour l’achat de leur sapin, tandis que 22,8 % y consacrent moins de 30 euros. Véritable emblème des fêtes de Noël, le sapin reste l’élément central des réunions de famille. Le sapin naturel évoque l’authenticité, la nature et son odeur si particulière contribue largement à créer une atmosphère magique, c’est sans doute ce qui fait qu’il est aujourd’hui plus plébiscité par les familles que les produits artificiels. De manière générale, les ménages anticipent leur achat puisque 63,8 % des consommateurs achètent leur sapin deux semaines avant Noël, un pic d’achat observé chaque année par les professionnels. Ils sont 32,2 % à l’acquérir un peu plus tôt, fin novembre-début décembre et les retardataires sont seulement 4 % à se ruer dans les magasins à la dernière minute, la veille de Noël.

Décoration intérieure et extérieure
Si le sapin de Noël, au même titre que la bûche pour le dessert, est incontournable, il n’est rien sans les décorations qui vont l’habiller, mais qui vont aussi donner l’esprit de la fête au sein des foyers. Noël est certes un moment féerique pour les petits, mais aussi pour les grands. Pour l’occasion, 9 Français sur 10 avouent décorer leur intérieur et 46,3 % affirment aussi parer leur extérieur. Les décorations utilisées pour embellir l’intérieur sont multiples : guirlandes (80,2 %), boules de Noël (78,8 %), éclairage (68,7 %), décors et figurines (58,5 %), petites douceurs comme les bonbons, sucres d’orge, chocolats (28,1 %). L’extérieur est loin de demeurer en reste : guirlandes (69,7 %), objets lumineux (55,6 %), couronnes de sapin (43 %), figurines décoratives. Pour acheter la décoration intérieure et extérieure, les Français préfèrent se rendre dans les magasins de décoration plutôt que dans les jardineries ou sur Internet. Les ménages sont également partisans du « Do it Yourself ! » ; 28,4 % des ménages indiquent en effet réaliser leur décoration intérieure eux-mêmes et 20,4 % leur décoration extérieure. Le budget des ménages consacré à la décoration ne sera en revanche pas élevé cette année, que ce soit pour l’intérieur ou pour l’extérieur. Ainsi, 34 % des répondants réutiliseront les décorations d’intérieur de l’année précédente, 32,4 % y consacreront moins de 50 euros et 27,3 % y alloueront entre 50 et 100 euros. Par ailleurs, plus d’un tiers des Français ont décidé de privilégier leurs extérieurs en y consacrant entre 50 et 100 euros : 29,6 % y alloueront moins de 50 euros et 25,4 % réutiliseront les décorations d’extérieur de l’année dernière. L’étude remarque que les ménages sont soucieux de l’environnement, notamment pour ce qui est de la seconde vie du sapin. Désormais, 40,3 % d’entre eux le recyclent ; 26,8 % le replantent même, en forêt ou dans leur jardin ; 28,2 % le confient encore au ramassage d’ordures de leur commune d’habitation.

V.G.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui