Le Syndicat Agricole 12 mars 2015 à 08h00 | Par Le syndicat agricole

ODA : le marché du maïs va se tendre

Alors que les cotations du maïs sont relativement basses actuellement, Renaud de Kerpoisson, président d’ODA, estime que le marché du maïs devrait se redresser d’ici la fin de l’année.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En Europe occidentale, les rendements exceptionnels de 2014 liés à des conditions météorologiques extrêmement favorables ne vont certainement pas se renouveler. Le retour à la normale devrait se traduire par une moindre récolte de 4 à 5 millions de tonnes.
En Europe occidentale, les rendements exceptionnels de 2014 liés à des conditions météorologiques extrêmement favorables ne vont certainement pas se renouveler. Le retour à la normale devrait se traduire par une moindre récolte de 4 à 5 millions de tonnes. - © V. Marmuse / CAIA

La production de maïs dans les principales zones de production a été très abondante en 2014 et les stocks se sont reconstitués. Pour 2015, Offre et Demande Agricole (ODA) s’attend à une réduction des emblavements en Ukraine en raison de la dévaluation de la monnaie qui renchérit le coût des intrants (semences, engrais, produits phytosanitaires). L’Ukraine, grande exportatrice de maïs, devrait être donc moins présente sur les marchés internationaux.

Baisse probable des récoltes 2015
En Europe occidentale, les rendements exceptionnels de 2014 liés à des conditions météorologiques extrêmement favorables ne vont certainement pas se renouveler. Le retour à la normale devrait se traduire par une moindre récolte de 4 à 5 millions de tonnes. Même scénario aux Etats-Unis qui a aussi bénéficié d’une récolte abondante en 2014. Dans ce pays le rapport soja/maïs qui conditionne les emblavements de l’une ou l’autre culture est actuellement favorable au soja. Au final, les surfaces semées en maïs devraient diminuer en 2015 en Amérique du Nord et au final donc la récolte US sera moins abondante. ODA estime le recul à 20 millions de tonnes. " Ces estimations ont été faites sans l’occurrence d’un évènement climatique exceptionnel qui pèserait à la baisse sur le volume des récoltes, précise Renaud de Kerpoisson. Si tel était le cas, les prix seraient encore plus élevés ". Côté utilisations à l’échelle mondiale, la poursuite du trend de croissance observée depuis de nombreuses années va se traduire par une augmentation des utilisations de 16 millions de tonnes au minimum, la demande chinoise restant toujours aussi soutenue.

" Stockez le maïs jusqu'en novembre "
Conseil d’ODA aux agriculteurs : « gardez le maïs que vous avez en stock jusqu’au mois de novembre », pour bénéficier de la revalorisation des prix qui ne va pas manquer de se produire. Et si vous avez une récolte de blé qui arrive en juillet, vendez là, plutôt que de la stocker. Les cours du blé sur le marché à terme Euronenext sont relativement stables jusqu’à la fin de l’année. Inutile donc de supporter des frais de stockage pour le blé. Renaud de Kerpoisson estime le gain pour les agriculteurs de 10 €/tonne, soit environ 80 € par hectare. « Les agriculteurs sont bien formés à la gestion de leurs rendements, mais ils restent démunis pour gérer les risques de marché », déplore-t-il. Ce dernier les encourage à se soucier davantage des prévisions de marché.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3703 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3703 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui