Le Syndicat Agricole 09 octobre 2014 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Nouveauté - AVR lance sa nouvelle arracheuse à 4 rangs : la Puma 3

Le constructeur belge de matériels spécialisés pour la culture de pommes de terre a dévoilé son dernier et plus puissant modèle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec ses 23,5 tonnes, la Puma 3 est la plus légère de sa catégorie réduisant ainsi la pression exercée sur le sol. © DR Un écran tactile, le nouveau joystick AVR et un bouton rotatif constituent les principaux attraits de la Puma 3. © DR Le tapis à tétines Varioweb est plus large de 200 mm, ce qui signifie que la table à rouleaux axiaux se compose désormais de 28 rouleaux au lieu de 26. © DR Stefan Top, directeur général d’AVR. © DR

C’est sur les terres sableuses et sombres des Pays-Bas, à Reusel près d’Eindhoven, que le groupe AVR a présenté en avant-première sa nouvelle arracheuse automotrice. La Puma 3, dernière sortie des usines de Roulers (Flandres Belges), est donc la troisième évolution du premier modèle Puma, présenté en 2006 et suivi ensuite par la Puma +. Cette année, AVR fête son 165e anniversaire par le lancement de cette nouvelle gamme. « La croissance rapide de nos chiffres de vente ces dernières années a illustré le succès remporté par le concept des arracheuses Puma, explique Stefan Top, directeur général d’AVR. Les utilisateurs apprécient la possibilité d’accéder à un arrachage économique et rentable ». Avec 34 machines Puma vendues cette année, AVR est donc leader sur le segment de marché des arracheuses à quatre rangs. Les véritables innovations qui caractérisent cette arracheuse résident dans un moteur Stage IV (Volvo) plus puissant, une capacité de nettoyage accrue, une force de traction supérieure et une cabine Claas plus spacieuse.


Un moteur puissant et moins polluant
AVR a choisi d’installer sur la Puma 3 un moteur Stage IV fabriqué par Volvo. « Ce moteur de 12,8 litres et de 469 cv est considérablement plus puissant que son prédécesseur », annonce Pieter Galle, chef de produit. Son poids étant de 23,5 tonnes, la puissance de la Puma 3 s’établit donc à 1 cv par 50 kg. La vitesse de rotation du moteur est d’environ 1 300 tours par minutes (TPM), garantissant une consommation de carburant plus réduite. « Le rejet de particules pour ce moteur est de 10 à 15 fois inférieur à celui des autres moteurs, poursuit le concepteur. Les premiers tests ont montré que le moteur était largement plus silencieux ». D’autre part, le nouveau broyeur Rafale est équipé d’un nouveau type de fléau permettant un broyage plus efficace pour les produits à longues fanes. L’oscillation de ce modèle a pour but de garantir un broyage plus précis.


Une puissance de nettoyage accrue
La longueur du tapis d’arrachage est allongée de 600 mm, ce qui signifie que la surface de tamisage a été étendue. Un secoueur en triangle peut être installé en option sur le tapis d’arrachage. L’amplitude accrue des trois vibreurs excentriques du tapis de tamisage améliore le potentiel vibratoire, et les modules de nettoyage situés à l’arrière ont été élargis. Le tapis à tétines Varioweb est également plus large de 200 mm, ce qui signifie que la table à rouleaux axiaux se compose désormais de 28 rouleaux au lieu de 26. « En outre, le tapis à tétines est maintenant doté d’un profilé en U et de doigts d’effanage permettant une meilleure séparation des fanes », indique Pieter Galle. Ces nouvelles caractéristiques permettent de bénéficier d’une plus grande surface de nettoyage et donc de traiter une même surface dans un délai inférieur. La force de traction a été considérablement accrue (de 30 % à l’avant et de 15 % à l’arrière). L’élévateur en anneau associe un élévateur à barreaux à des doigts latéraux actifs. Les doigts latéraux permettent de prémunir les pommes de terre contre d’éventuels frottements.


Une cabine repensée et une maniabilité améliorée
Avec ses vitres de grande largeur, la nouvelle cabine Claas mise sur un confort optimal. « Afin de disposer d’un espace suffisant pour accueillir les écrans indispensables, la cabine a été agrandie par rapport aux versions précédentes, une caractéristique constituant l’un des principaux attraits de ce nouveau modèle », assure Pieter Galle. Le fonctionnement des différentes commandes a également été revu. Un écran tactile, le nouveau joystick AVR (qui équipe également les arracheuses traînées) et un bouton rotatif à composition rapide, facilitent l’utilisation de la machine. Au niveau de la maniabilité, « le rayon de braquage a été accru jusqu’à un angle de 50° à l’avant et de 20° à l’arrière », précise le chef de produit. Pour les modèles précédents, ces valeurs étaient respectivement de 42,5° et 15° ». Avec ses 23,5 tonnes, la Puma 3 reste la plus légère de sa catégorie. Ce poids étant supporté par des pneus à la « flexibilité augmentée », récemment conçus pour les arracheuses à charge cyclique, réduisant la pression exercée sur le sol. Toutes les exigences imposées par la réglementation relative à la conduite sur route (concernant la longueur ou le poids) ont été prises en compte lors de la phase de développement de cette nouvelle arracheuse. La Puma 3 sera commercialisée exclusivement par le réseau international de revendeurs AVR et sera présentée cette année au grand public pendant le salon Interpom au Kortrijk Xpo du 23 au 25 novembre  à Courtrai, en Belgique.


Simon Playoult

Zoom sur... Le marché français des automotrices à 4 rangs

AVR compte environ 130 collaborateurs à travers le monde, possède un réseau de 105 distributeurs et a réalisé un chiffre d’affaires de 45 M€ en 2013. « La France représente notre 3e marché au niveau des arracheuses à 4 rangs, après la Belgique et les Pays-Bas, souligne Stefan Top. Ce segment commence à se développer et à se populariser notamment chez les entrepreneurs de travaux agricoles ». AVR est présent chez une quinzaine de concessionnaires en France, particulièrement dans le Nord-Pas de Calais. En 2015, 26 Puma 3 vont être construites et seront directement disponibles sur le marché français. Depuis le lancement de la série, AVR a vendu 170 arracheuses Puma.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3669 | juillet 2016

Dernier numéro
N° 3669 | juillet 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui