Le Syndicat Agricole 14 août 2015 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

« Nous allons pouvoir satisfaire tous les débouchés »

Bilan de la campagne de blé qui s’achève dans le Nord-Pas de Calais.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Ronan Lombard

Les résultats de la campagne sont supérieurs à la moyenne des cinq dernières années. « Nous nous approchons de 1996 qui était une très bonne année », assure Luc Desbuquois, vice-président de la Chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais. Ainsi, alors que les rendements atteignaient 89 q/ha l’an dernier, ils gagnent une bonne dizaine de quintaux cette année. Avec environ 290 000 ha dans la région, la surface de blé est légèrement en augmentation par rapport à l’année dernière, notamment en raison d’une baisse des surfaces de colza et de pomme de terre. Luc Desbuquois note toutefois des disparités importantes, non pas dues à la technicité des agriculteurs mais plutôt au fond de terre. « Les terres crayeuses ont fortement souffert de la sécheresse et enregistrent des rendements inférieurs de 40 à 50 q/ha, souligne-t-il. Les sols limoneux profonds enregistrent de meilleurs rendements. »
La qualité est globalement très bonne cette année dans la région. « Nous avons commencé à récolter juste au moment où les céréales sont arrivées à maturité », explique le vice-président de la Chambre. L’humidité se situe entre 13,5 et 14,5, « ce qui est très correct pour notre région ». Le poids spécifique tourne quant à lui autour de 80-82 (quand la norme est à 76), et la protéine atteint 11,5 voire 12. « Nous avons la qualité nécessaire pour satisfaire tous les débouchés : l’alimentation du bétail, la meunerie et les amidonneries ainsi que l’exportation, assure Luc Desbuquois. Les agriculteurs ont fait leur travail et les conditions climatiques ont été propices. C’est maintenant aux collecteurs de faire le travail d’assemblage. »
Mais le rendement ne fait pas tout et la campagne dépendra aussi des marchés où les prix baissent depuis maintenant un petit moment. « Nous avons des charges françaises et des prix européens, il y a un problème économique, rappelle Luc Desbuquois. On peut être déçu par les rendements et s’en sortir grâce au prix, et inversement. »

Laura Béheulière

À savoir : En France, grosses récoltes de céréales à paille, chute du maïs

Au niveau national, le ministère de l’Agriculture confirme les prévisions d’abondance de la récolte de céréales à paille mais se montre un peu plus réservé pour le blé tendre, avec une prévision de 39,25 Mt, contre 37,9 en juillet, ce qui représente cependant l’une des plus grosse moisson enregistrée, en hausse de 4,7 % sur l’an dernier et de 9,5 % sur la moyenne quinquennale. Cette augmentation de production est la conséquence d’une surface emblavée plus importante et d’un rendement le plus élevé depuis 5 ans (76,1 q/ha).
La prévision de production de blé dur est confirmée en nette reprise sur 2014 (+18%) avec 1,76 Mt mais reste encore inférieure de près de 14 % sur la moyenne quinquennale. Celle d’orge est revue en hausse de 500 000 t par rapport à juillet, avec 12,2Mt, soit 16,7 % de plus que la moyenne quinquennale.
En revanche, la production de maïs grain, encore susceptible d’être révisée en fonction des conditions climatiques d’août et septembre, (mais beaucoup de dégâts sont irrattrapables) est envisagée à 13,23 Mt (hors semences), soit un recul de 28 % sur l’an dernier et de 15 % sur la moyenne quinquennale. Cette baisse est due à la fois à la baisse de la sole (-10 %) et à la chute des rendements prévus en moyenne à 81 q/ha (-11 q/ha par rapport à 2010-2014). La production de maïs-fourrage baisserait de 16 % à 16,9 Mt, avec une sole stable mais des rendements qui chuteraient de 142 q/ha en 2014 à 119,5 q/ha.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui