Le Syndicat Agricole 13 juin 2013 à 15h57 | Par Le Syndicat Agricole

Mobilisation - Tous à Paris le 23 juin pour soutenir l’élevage

Les FDSEA 59 et 62 et JA en appellent à tous les agriculteurs pour le grand rassemblement à Paris « Élevage cause nationale, une chance pour la France ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Et n’oubliez pas l’équipement du parfait manifestant : chaussures de marche, drapeaux, banderoles, pancartes et pique-nique.
Et n’oubliez pas l’équipement du parfait manifestant : chaussures de marche, drapeaux, banderoles, pancartes et pique-nique. - © DR
Depuis plusieurs mois, nous avons engagé un combat pour la revalorisation des prix en élevage, la modernisation de l'économie et la nécessaire compétitivité de notre agriculture. En parallèle, nous nous battons face aux ministères contre la normalisation excessive, la directive nitrate, la taxe transport et bien d'autres contraintes. Nous avons besoin d'une forte mobilisation ce 23 juin pour que l'État comprenne enfin que l'agriculture, dans toutes ses composantes, est une force pour la France et qu'il faut l'encourager. Nous savons que notre pays a de vraies difficultés aujourd'hui. Nous ne demandons pas de l'argent, mais simplement qu'on nous laisse travailler, produire et créer de la richesse. En participant massivement à cette mobilisation nationale, nous soutiendrons notre élevage, notre modèle agricole familial et notre schéma régional de polyculture-élevage, reposant sur une cohérence entre les productions.

Pourquoi aller à Paris ?
La journée portera sur les thématiques de l'élevage mais aussi de sa complémentarité avec les autres secteurs de l'agriculture. Il s'agit aussi de venir chercher le soutien du grand public au travers de l'invitation des parisiens.
Cette journée est lancée pour interpeller les décideurs politiques sur 4 axes de revendications :
o la revalorisation des prix (répercussion des prix, valeur ajoutée, étiquetage de l'origine des produits...) ;
o la simplification des normes environnementales et l'arrêt de la surenchère réglementaire et fiscale (directive nitrates, installations classées, prédateurs, fiscalité écologique...) ;
o la sécurisation de l'avenir (installation des jeunes et accompagnement, modernisation des exploitations...)

Qui sera présent ?
Tous les départements seront sur place, toutes les productions seront représentées. L'organisation nationale a prévu les animaux, les tracteurs et les animations. Plus de 10 000 agriculteurs sont attendus.

Quel est le programme ?
Le matin, à 10 h, défilé d'ouverture de Montparnasse aux Invalides, et l'après-midi, installation du « Village agricole » sur l'esplanade des Invalides. Ce moment sera consacré au partage autour des produits locaux et à l'échange avec les agriculteurs qui accueilleront le public autour de nombreuses animations pour leur faire découvrir la réalité de leur métier et leurs productions (entretien des animaux, traite des vaches, tonte des moutons, découverte des productions végétales...). La journée se terminera vers 17 h.

Christian Durlin, président de la FDSEA 62
Marc Ruscart, président de la FDSEA 59
Julien Bajeux et Guillaume Caron, co-présidents JA Nord-Pas de Calais


Point de vue de Marie-Paule Legay et Charles-Émile Queste, présidents respectifs des Sections d’anciens agriculteurs 62 et 59
Les anciens agriculteurs s’associent à la journée du 23 juin
Les éleveurs français vont manifester le 23 juin à Paris, pour défendre leur métier.
Frappés de plein fouet par l’augmentation des charges, alimentaires principalement, pénalisés par de nouvelles et multiples contraintes administratives, ils vont montrer aux pouvoirs publics leur désarroi et leur ras-le-bol.
Le coût de l’alimentation animale, celui de la main d’œuvre, l’augmentation des charges de structure, les montants des investissements nécessaires au respect des normes environnementales et de bien-être animal, pénalisent les éleveurs français vis-à-vis de leurs concurrents étrangers.
Pourtant, l’élevage français est indispensable au pays. C’est l’un de ceux qui garantissent le mieux la qualité de notre alimentation, il participe à l’aménagement harmonieux du pays, au maintien de l’activité dans nos régions et à l’emploi en général.
Il est primordial pour le rétablissement de l’équilibre de notre balance commerciale, il est à la base d’une activité intense de transformation et de services, essentielle pour créer de la valeur ajoutée et de nombreux emplois.
Les anciens agriculteurs de la SNAE (Section nationale des anciens exploitants) s’associent à cette journée de protestation et de revendication. Ils vont aussi défendre :
- une alimentation de qualité ;
- des territoires vivants et préservés ;
- des revenus décents qui permettent de payer une couverture sociale et des droits à la retraite acceptables ;
- une agriculture nombreuse, diverse, performante, qu’ils ont contribué à créer.
Retraités agricoles, nous sommes tous conviés à nous inscrire auprès des services des FDSEA pour participer à la journée du 23 juin 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui