Le Syndicat Agricole 20 juillet 2006 à 00h00 | Par Élodie Legrand

MIA - "Je fais ma déclaration PAC"

Troisième volet qui présente le système, piloté par la chambre régionale d’agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Comme chaque semaine, un parallèle est fait dans l’enregistrement des informations avec ou sans le système MIA. Exemple de cet article : la déclaration PAC.

Aujourd’hui
Je viens de recevoir ma déclaration PAC qui doit être retournée à la DDAF au plus tard pour le 15 Mai.
Il me faut vérifier les limites de quelques parcelles, sans oublier cette année d'indiquer sur tous mes îlots, les codes de toutes les cultures. Le plus simple sera que je prenne modèle sur les Surface 2 jaunes pour ne pas en oublier.
Avec le nouveau système des aides découplées, j'ai ajusté mon assolement pour activer tous mes DPU jachère.Il faut bien vérifier que mes jachères soient situées sur des parcelles éligibles et qu'elles aient au moins 10m de large en tous points. Au titre des BCAE, Je dois également implanter une bande enherbée de 5 m de large, le long de mes 2 km de cours d'eau.
Comme je n'ai pas atteint les 3% de ma SCOP + Gel, je vais encore implanter une bande de 10m en couvert environnemental dans ma fourrière de pommes de terre.
Mes travaux étant à jour, je vais pouvoir posément calculer les sous totaux pour chacune de mes 5 déclarations surface S2 jaune (une par commune) . L'an dernier, j'avais fait cela à la dernière minute, et j'ai eu du mal à ce que mon total déclaré dans ma fiche demandeur soit exactement égal à celui de la fiche récapitulative.

Prochainement avec MIA
Je pourrai télécharger mon registre parcellaire graphique sur le site du ministère de l'agriculture et travailler directement sur les plans.
Dès que j'aurai découpé mes îlots pour localiser les différentes cultures le système MIA calculera automatiquement la surface de chaque parcelle ainsi créée. Je pourrai indiquer si elles sont éligibles ou non, ce qui pourra m'éviter des erreurs lors de l'implantation de mes jachères.
La contenance de toutes mes parcelles une fois vérifiée mes S2 jaune, et mon tableau récapitulatif des surfaces seront remplis d'un clic de souris. Fini le casse-tête pour tomber sur les mêmes totaux entre tous mes documents. Je pourrai alors envoyer directement mes données sur le site TELEPAC.
Le système sécurisé de MIA me permettra de vérifier que ma déclaration PAC est bien arrivée dans les délais. En fonction de mon assolement, le système MIA me calculera directement la surface correspondant aux 3 % de couvert environnemental que je dois implanter au titre des BCAE.
Comme les cours d'eau sont indiqués sur la cartographie je serai sûr de pas oublier de les border.
Dans l'éventualité d'un contrôle au titre de la conditionnalité, ce sera quand même plus rassurant de savoir qu'il n'y aura plus d'écarts de surface entre ma déclaration PAC, mon plan prévisionnel de fertilisation azotée, mon cahier d'épandage et mon registre phytosanitaire.

- ©

Interview // LA PAROLE AUX PARTENAIRES DU PROJET

Damien Carlier, président de l’Adasea* du Nord.

  • L’atout principal de Mia est sa simplicité

Pourquoi l'ADASEA s'est-elle engagée dans le projet MIA aux côtés des autres partenaires?
L'objectif premier du projet était de construire un outil reconnu par tous, à la fois par la profession, mais aussi par l'administration et la région ; ce côté multi partenarial nous a plu dès le départ.
L'ADASEA est l'interlocuteur privilégié des agriculteurs au moment de leur installation ou pour l'accompagnement de projet. La période d'installation est vécue comme un moment difficile pour les agriculteurs car les démarches administratives sont très nombreuses. Il est important pour eux de rentrer le plus tôt possible dans ces démarches.
L'outil démystifierait et faciliterait alors cette période « critique » en permettant au nouvel exploitant de les anticiper et de les gérer de manière plus rapide.

Comment l'ADASEA est-elle impliquée dans ce projet ?
Actuellement, une réflexion est faite en interne et par le biais des groupes de travail d'agriculteurs sur la possible intégration à la plateforme de formulaires d'aide à l'installation comme le document de collecte pour l'étude prévisionnelle d'installation ou encore celui de formulation du projet.

Quels retours MIA peut-il apporter à une association comme la vôtre?
Notre objectif principal est de servir et accompagner au mieux les agriculteurs : leur permettre d'anticiper au maximum leur installation ou autres projets, afin de les rendre autonomes dans ces démarches. Face à l'actuelle multiplication des exigences administratives et réglementaires, les exploitants prennent de plus en plus l'habitude de déléguer ces démarches auprès d'organismes de services, ou encore utilisent des logiciels développés par des sociétés informatiques. Mais cette « sous-traitance » a un coût. De plus, le risque serait que l'agriculteur perde la vision globale de la gestion de son exploitation…

En quoi MIA est-il un bon outil pour l'agriculteur ?
L'atout principal de MIA est sa simplicité. Il permet en effet d'éviter la multiplication des enregistrements et d'homogénéiser les pratiques.
L'ensemble des données de l'exploitant est sécurisé: il ne les rend accessibles que s'il le désire. Globalement, cette démarche est donc particulièrement innovante et permet de renforcer la liberté d'action, chère au métier d'agriculteur.
(*Association Départementale d'Aménagement des Structures des Exploitations Agricoles)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3666 | juillet 2016

Dernier numéro
N° 3666 | juillet 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui