Le Syndicat Agricole 04 décembre 2014 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Machinisme - Sima 2015 : plus grand, plus international

Le Sima 2015 se déroulera du 22 au 26 février à Paris. Sous le signe de l’innovation, il s’ouvre davantage à l’international.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’innovation est le leitmotiv de cette édition.
L’innovation est le leitmotiv de cette édition. - © Sima Paris

Dans un peu plus de deux mois, le Salon international des machines agricoles (Sima) ouvrira ses portes à Paris Nord Villepinte, dans le cadre du Salon international de l’agriculture. Les grandes thématiques de cette 76e édition ont été dévoilées en avant-première jeudi 27 novembre à Paris. Malgré un contexte relativement difficile – les commandes de machines agricoles connaissant une baisse depuis le début de l’année – le Sima voit les choses en grand et accueille toujours plus d’exposants : 1 740 dont 25 % de nouveaux, sur une surface en expansion, dans un espace rénové. Il faut dire que les acteurs de la filière sont optimistes : « Il ne s’agit que d’un palier, la baisse des ventes n’a rien à voir avec celle de 2009, estime Patrick Pérard, président d’Axema, syndicat des industriels des agroéquipements. L’innovation dynamise la filière et motive nos entreprises. Nous avons une technologie qui permet d’accéder au meilleur. »
L’innovation, justement, est le leitmotiv de ce salon. Elle sera déclinée en trois thématiques principales : les matériels, les cultures, les hommes et le territoire. Parmi les nouveautés, deux secteurs font leur apparition sur le Sima : les espaces verts et les matériels pour les cultures tropicales. D’autres secteurs renforcent leur position cette année, comme la traction, le travail du sol, le matériel pour la betterave et la pomme de terre et le matériel de récolte et fenaison. Le secteur de l’élevage s’impose dans le hall 7 du parc des expositions avec sept races accueillies, une vente aux enchères, des démonstrations de matériel, le retour du concours Holstein et 200 exposants. La thématique de ce Simagena : les bovins naturellement sans cornes.


Internationalisation
Le Sima 2015 est également marqué par une importante augmentation de la présence internationale : « C’est la diversité des exploitations qui fait l’agriculture », souligne Martine Dégremont, directrice du Sima. Plus de 40 pays sont ainsi représentés parmi les exposants ; la Corée, la Grèce, la Croatie, l’Estonie et la Lituanie participent pour la première fois cette année. Trois pays sont en outre à l’honneur dans cette édition : l’Afrique du Sud, où 80 % du matériel agricole est importé, le Japon, pour qui la France est le 3e fournisseur et le Mexique, 1er importateur de machines agricoles sur le continent sud-américain. Côté visiteurs, 248 000 entrées de 145 pays ont été enregistrées, « soit 25 % de visiteurs en provenance de l’étranger », précise la directrice du Sima.
Enfin, le salon du machinisme sera le lieu d’échanges et de nombreuses conférences. Valéry Le Roy, directrice communication du Sima, précise aussi que « le Sima est un outil de business : des moments et événements spécifiques seront ainsi dédiés aux exposants. » À travers le Sima, le monde du machinisme veut ainsi montrer son dynamisme et se veut porteur d’idées nouvelles. Le rendez-vous est pris.

Laura Béheulière

- © Sima Paris

Zoom sur... Les résultats des Sima innovation Awards

Le palmarès des innovations Sima a été dévoilé le 27 novembre à Paris lors de la journée de présentation du Sima en avant-première. Pour Jean-Marc Bournigal, président d’Irstea et du jury, trois grandes tendances se dégagent des résultats : le développement de l’agroTIC (Technologies de l’information et de la communication), la sécurité des machines et des opérateurs et enfin, la performance des machines. « Aujourd’hui on ne joue plus sur la taille des machines qui doivent rester adaptées à notre territoire, à nos routes », souligne Jean-Marc Bournigal. Les médailles d’argent reviennent à Berthoud, pour son système d’incorporation sécurisée des produits phytosanitaires, à John Deere pour le système d’attelage entièrement automatisé, et à Kverneland Group pour un combiné presse-enrubanneuse non-stop. Enfin, deux médailles d’or ont été attribuées : à Claas, pour sa cabine panoramique et à John Deere pour son semoir de précision à grande vitesse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3678 | septembre 2016

Dernier numéro
N° 3678 | septembre 2016

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS
Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui