Le Syndicat Agricole 09 février 2017 à 14h00 | Par Le Syndicat Agricole

Liste départementale : la profession de foi des candidats

Les candidats à l’élection de la liste départementale présentent leur profession de foi.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© DR) Anne Coupet © DR Jérôme Muselet © DR Caroline Synave © DR Philippe Blond © DR Philippe Daussy © DR

Les élections cantonales sont terminées, place maintenant aux élections régionales. Elles auront lieu du 13 au 25 février et ont pour but d’élire les administrateurs au titre des régions syndicales, soit huit présidents régionaux avec un second pour l’Artois et un second pour le Béthunois.
En plus de ces dix administrateurs, cinq administrateurs de la liste départementale doivent être élus. L’appel à candidats a eu lieu via le journal. La commission Statuts et conflits a validé les candidatures. Nous vous présentons donc les professions de foi des candidats pour que vous puissiez faire votre choix.
Un représentant de la commission Statuts et conflits sera présent lors des élections. Pour rappel, seuls les délégués des syndicats agricoles locaux présents à l’assemblée générale de la FDSEA pourront voter. La commission Statuts et conflits se réunira le 7 mars pour valider la composition du conseil d’administration.
La dernière étape sera l’élection du Bureau de la FDSEA du Pas-de-Calais qui aura lieu le lundi 13 mars.

Anne Coupet
Après avoir été salariée de l’exploitation pendant huit ans, j’ai fait le choix de m’installer agricultrice en 2003, au côté de mon mari, sur la ferme familiale qu’il a reprise en 1993. L’exploitation se situe au cœur du Béthunois, sur la commune de Richebourg. La présence d’une structure coopérative et l’installation d’un transformateur industriel à quelques kilomètres de la ferme nous ont permis d’évoluer ; le virage des années 2000 a déterminé la spécialisation de notre exploitation en production de légumes de plein champ : le chou et le chou-fleur représentent un tiers de notre surface.
Appréciant l’animation et le travail d’équipe, je suis engagée dans l’activité syndicale locale et cantonale. Depuis mars 2014, je suis responsable de la section Légumes hors contrat et impliquée dans les activités de la Commission des agricultrices.
Plusieurs raisons me poussent aujourd’hui à vous présenter ma candidature au poste d’administrateur de la FDSEA :
- la défense de l’intérêt collectif ;
- ma sensibilité de femme et agricultrice ;
- mon expérience de la production légumière ;
- mon envie de progresser dans les responsabilités professionnelles.
Pour que le légume fasse encore partie du paysage agricole départemental de demain, je veux participer à sa représentation et à la défense de la filière au sein des institutions.

Jérôme Muselet
Installé en polyculture-élevage depuis 2001 à Veil-Moutier dans le Boulonnais, j’ai commencé par être président de canton des JA en 2002. Convaincu qu’il fallait faire entendre nos difficultés, j’ai continué mon combat syndical en rejoignant la FDSEA. Je me présente surtout pour défendre l’intérêt des éleveurs du Boulonnais, touchés de plein fouet par les différentes crises qui ont notamment impacté les stocks fourragers. Et quand ce n’est pas la météo, ce sont les prix très bas du lait, de la viande, les charges et le travail administratif qui ne cessent de s’alourdir. Sur les problématiques foncières, si le travail engagé commence à porter ses fruits, les collectivités prennent encore trop de terres agricoles. Seul le syndicalisme peut faire remonter ces problématiques. La défense des agriculteurs n’appartient pas aux personnes qui restent dans leurs bureaux et qui veulent s’approprier notre territoire.
Pour notre Fédé, ensemble, défendons notre agriculture pour pouvoir vivre de notre métier.

Caroline Synave
Je suis agricultrice à Audruicq, associée en Gaec avec mon mari et son frère en polyculture-élevage laitier et poules pondeuses.
Je viens d’être réélue présidente de canton. Administratrice depuis trois ans, j’ai pu me rendre compte de l’ampleur de la tâche.
Nous vivons des années difficiles car notre agriculture est en pleine mutation avec des attentes toujours plus fortes de la société. Nous devrons répondre aux enjeux de demain qui sont de « produire plus et mieux avec moins ». Pour cela, quel modèle d’agriculture sommes-nous prêts à défendre ?
Plus que jamais, c’est le moment de s’investir dans les structures professionnelles. Je suis convaincue que le syndicalisme devrait être le prolongement de chaque agriculteur.
Je suis fière d’être agricultrice, je serai fière de représenter la FDSEA 62.

Philippe Blond
En Gaec avec mon fils sur 170 hectares dont 70 en prairie permanente sur une exploitation entièrement spécialisée en élevage bovin laitier et allaitant, je souhaite être candidat sur la liste départementale pour poursuivre mon engagement syndical. En effet, j’étais jusqu’à présent au conseil d’administration et au Bureau de la FDSEA en tant que président de la région des Hauts-Pays d’Artois. Malgré les difficultés que nous rencontrons dans le département avec la crise économique et les problèmes climatiques de 2016, il ne faut pas baisser les bras et garder entière notre motivation syndicale. Si nous n’adhérons pas et que nous ne nous engageons pas au sein de la FDSEA, personne ne le fera à notre place !

Philippe Daussy
Agriculteur en polyculture-élevage laitière à Marconelle, je souhaite continuer mon engagement syndical en postulant au poste d’administrateur au sein de la FDSEA.
Syndicaliste convaincu, je suis investi depuis de nombreuses années. De président local à président de canton depuis plus de 15 ans et administrateur à la FDSEA, j’ai également eu l’honneur d’être président de la section des Preneurs.
De par mon expérience et mes responsabilités, je n’ai pu que constater la nécessité d’être présent, vigilent et actif sur l’ensemble des dossiers.
De moins en moins nombreux, nous avons de plus en plus de difficultés à nous faire entendre.
Cependant, nous ne devons pas laisser les bureaucrates s’approprier notre territoire et décider à notre place de nos besoins.
C’est pourquoi je suis persuadé que seul le syndicalisme peut amener la cohésion nécessaire et indispensable pour défendre le plus beau métier du monde.
L’agriculture c’est nous, l’agriculture c’est vous, alors tous ensemble, défendons-la !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui