Le Syndicat Agricole 21 février 2015 à 10h00 | Par Le syndicat agricole

Les énergies renouvelables, la "voie d'avenir" pour le gouvernement

Plus de 1 200 personnes se sont réunies le 12 février à la maison de l'UNESCO pour le 16ème colloque du Syndicat des énergies renouvelables (SER). Le Premier ministre et la ministre de l'Ecologie étaient présents, rappelant l'implication du gouvernement à développer les énergies renouvelables de façon exemplaire en France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
D'après les chiffres 2014 de Réseau transport électricité (RTE), pour la première fois, les énergies renouvelables représentent 20 % de la consommation électrique, et pour la première fois également, l'électricité produite par ces énergies renouvelables dépasse le thermique fossile.
D'après les chiffres 2014 de Réseau transport électricité (RTE), pour la première fois, les énergies renouvelables représentent 20 % de la consommation électrique, et pour la première fois également, l'électricité produite par ces énergies renouvelables dépasse le thermique fossile. - © L.Vimond

En ouvrant le 16ème colloque du Syndicat des énergies renouvelables (SER), le 12 février, le Premier ministre Manuel Valls tenait à démontrer la détermination du gouvernement à considérer les énergies renouvelables comme « absolument nécessaires ». En cette année où la COP 21, conférence internationale des Nations unies pour le climat, se tiendra à Paris en décembre, le Premier ministre a ainsi rappelé que ces énergies constituent « un levier considérable » contre le changement climatique.

Co-construire un développement pérenne
Baptisant 2015 « année verte », il a aussi appuyé le message de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du développement international qui affirmait par vidéo aux entreprises françaises la mobilisation de tous les acteurs de la diplomatie économique pour les accompagner sur des marchés internationaux en pleine croissance. Se disant « confiant quant à la volonté du Gouvernement de soutenir nos secteurs », le président du SER, Jean-Louis Bal, a de son côté précisé que « pour co-construire un développement pérenne et faire de 2015 une année utile, nous avons remis au Premier ministre ainsi qu'à la ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie, notre programme de travail pour l'année ». La feuille de route est tracée pour que la France devienne exemplaire au sein d'une Europe qui semble s'essouffler dans le domaine des renouvelables, alors que d'autres pays comme l'Inde ou les Etats-Unis développent des unités de grande échelle, a souligné le président du GIEC Rajendra Kumar Pachari qui participait aux débats de cette journée.

Photovoltaïque et méthanisation parmi les mesures clés
Intervenant également au colloque, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a fait six nouvelles annonces en faveur du développement des énergies renouvelables. Si le bilan des filières est globalement bon, le photovoltaïque et la méthanisation restent à la traîne, ce qu'a rappelé Manuel Valls en insistant sur la nécessité de les développer davantage, un point important en particulier pour le monde agricole où elles sont plus présentes. Sur la méthanisation, Ségolène Royal a annoncé la mise en place du Comité national biogaz pour le 24 mars et l'implication de son ministère dans l'audit de la filière, dont les propositions sont attendues avant l'été. Côté photovoltaïque, elle a affirmé que le Gouvernement travaillait à une revalorisation du tarif T4, tarif de rachat de base de l'électricité solaire. Un appel d'offre devrait également être lancé sous peu pour les installations de 100 à 250 kWc.

Les autres mesures annoncées par la ministre de l'Ecologie portent sur le développement des énergies renouvelables sur les territoires (212 territoires à énergie positive pour la croissance verte ont été désignés le 9 février), l'autoconsommation d'énergie qui donnera lieu à des appels d'offres en 2015 pour les secteurs industriel, tertiaire et agricole, et l'éolien terrestre et offshore. Ségolène Royal a également souligné la montée en puissance notable du secteur des énergies renouvelables en France, citant les chiffres 2014 de Réseau transport électricité (RTE) : pour la première fois, les énergies renouvelables représentent 20 % de la consommation électrique, et pour la première fois également, l'électricité produite par ces énergies renouvelables dépasse le thermique fossile.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui