Le Syndicat Agricole 10 mars 2017 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Les bâtiments d'élevage de demain se dessinent

Lille a accueilli un colloque international sur les bâtiments d'élevage. Une rencontre pour faire le point sur les travaux de recherche et d'expérimentation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les grands enjeux autour des bâtiments d'élevage de demain sont la santé et le bien-être animal, l'économie, l'environnement et les conditions de travail. © J. Nanteuil On observe « une complexification des bâtiments qui doivent, désormais, répondre à des attentes multiples ». © J.C. Gutner

«Pour un éleveur, construire un bâtiment c'est bien sûr se doter d'un outil de production performant mais c'est surtout apporter une nouvelle dynamique à son élevage et se projeter dans l'avenir ». Daniel Roguet, éleveur laitier et président de la Chambre d'agriculture de la Somme souligne ainsi le rôle essentiel des bâtiments au sein des exploitations mais également pour l'avenir de la profession. Les bâtiments d'élevage ont fait l'objet de toutes les attentions lors d'un colloque international qui s'est déroulé du 22 au 24 février au sein de l'Institut supérieur d'agriculture (ISA) à Lille. Plus de 130 personnes, dont une quarantaine venues de l'étranger (Belgique, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Suisse), ont assisté à cette rencontre organisée par les Réseaux mixtes technologiques (RMT, cf. encadré).
Depuis plusieurs décennies, le parc bâtiment des élevages français est en phase active de modernisation, estime le RMT. « Néanmoins, les bâtiments, garants de la compétitivité des élevages et de la pérennité des filières de production, doivent poursuivre une dynamique de rénovation », complète Frédéric Kergourlay, de la Chambre d'agriculture de Bretagne. Les élevages sont en effet « souvent remis en cause, et sont parfois victimes d'incompréhension de la part de la société, souligne Jean-Michel Serres, président de la commission agricole au Conseil régional des Hauts-de-France, venu assisté au colloque. Toute solution nouvelle, tout bâtiment alternatif, sera une avancée importante pour l'élevage. »

Bien-être animal, conditions de travail et environnement
Ainsi, les grands enjeux autour des bâtiments d'élevage de demain sont la santé et le bien-être animal, l'économie, l'environnement et les conditions de travail. Parmi les différentes interventions qui ont eu lieu au cours du colloque de Lille, une première a permis de présenter un travail de recherche mené sur les maternités porcines. Marie-Christine Meunier, de l'Institut national de recherche agronomique (Inra), présente le résultat : « un scénario a été identifié, le dispositif consistant en cinq loges de 10 m2 sur sol paillé, équipées d'un dispositif alimentaire pour la truie et d'un nid à porcelets. Les truies ont un accès à une zone alimentaire commune équipée d'un distributeur automatique de concentrés ainsi qu'un accès à l'extérieur du bâtiment ». L'ensemble du dispositif s'appuie sur les outils de l'élevage de précision : distributeur informatisé, videotracking, etc. « Parmi les différentes pistes identifiées pour les maternités de demain, on remarque que certains éléments sont déjà mis en place sur le terrain », souligne Marie-Christine Meunier. Signe que l'innovation est déjà au coeur des élevages.
Les nouvelles technologies ont bien sûr toute leur place dans les nouveaux projets, et ceci dès leur conception. « Les concepteurs utilisent la conception assistée par ordinateur (CAO) dans la majorité des cas mais de nouveaux moyens pour présenter les projets de bâtiments sont en cours de développement, comme la réalité virtuelle, la réalité augmentée ou des outils collaboratifs comme le BIM (building information modeling) », explique Jean-Yves Blanchin, de l'Institut de l'élevage. Le BIM, ou maquette numérique, permet de coordonner les contraintes techniques, réglementaires et économiques des différents acteurs d'un projet pour construire « mieux et plus vite ». Pour Jean-Yves Blanchin, les applications de la réalité virtuelle pour les bâtiments d'élevage restent à être mieux cernées. Parmi les différentes pistes évoquées, ces outils pourraient permettre de tester certaines fonctionnalités comme déplacer ou encore animer certains éléments (ouverture d'un portillon, d'un rideau brise-vent), faire varier les niveaux de sols (hauteur de quai de traite, etc.). Autant d'outils et d'utilisations qui devraient permettre de concevoir des bâtiments répondant davantage aux attentes sociétales mais surtout aux attentes des agriculteurs, premiers utilisateurs de ces bâtiments.

Laura Béheulière

Zoom sur... Nouvelles architectures agricoles

«Les bâtiments agricoles contemporains sont généralement perçus comme standardisés, principalement sur le modèle du hangar. » Hervé Cividino, du Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement du Loiret (45), a livré, au cours du colloque organisé à Lille, son regard sur l'évolution de l'architecture des bâtiments d'élevage. « Après avoir connu une spécialisation poussée pour répondre aux standards de la révolution agricole, bon nombre d'exploitations laissent désormais place à des sites de production diversifiées incluant une prise en compte particulière des questions d'espace et d'image », poursuit-il. À ce phénomène s'ajoute celui d'un accroissement des pressions sociales, notamment en matière environnementale. « De ce mouvement ressort une complexification des bâtiments qui doivent, désormais, répondre à des attentes multiples, estime Hervé Cividino. Les nouvelles formules architecturales intègrent ainsi des enjeux spatiaux et constructifs tels que la prise en comptes des contextes, les échelles paysagères, l'accueil d'usages diversifiés, l'écoconstruction, etc. » Pour lui, ces nouveaux édifices font aujourd'hui l'objet d'une attention particulière de la part du public et de plus en plus de réalisations semblent être en rupture avec les approches purement fonctionnelles. Il cite ainsi de nouvelles solutions : toitures plates, shed, mono pentes, surfaces courbes, etc. « En remettant les questions spatiales et constructives au coeur de la démarche de conception, conclut-il, ces formules innovantes témoignent de l'émergence d'une architecture agricole inscrite dans son époque. »

À savoir... Les Réseaux mixtes technologiques

Les Réseaux mixtes technologiques (RMT), mis en place en 2007 par le ministère de l'Agriculture, concourent à l'amélioration des performances technico-économiques des élevages. Ils consistent en l'animation de réseaux sur des thématiques ciblées, tels que les bâtiments d'élevage, dans le but d'optimiser la recherche, l'expérimentation, le développement, l'enseignement et de favoriser l'innovation.
Le RMT « Bâtiments d'élevage de demain » est fondé sur un partenariat entre les acteurs de la Recherche et Développement et ceux de l'enseignement. Il est piloté par l'Institut de l'élevage, co-animé avec les Chambres d'agriculture et porté par 16 partenaires fondateurs.
Sur la période 2014-2018 le RMT s'est fixé l'objectif de réaliser des prototypes virtuels de bâtiments de demain (horizon 2020-2025). Chaque prototype se traduira par la description du cahier des charges de conception et d'utilisation et par des illustrations (croquis 2 D, images 3D ou virtuelles). Les prototypes, qui seront présentés fin 2018, seront déclinés en fonction des trois priorités sur lesquelles le RMT a orienté ses thèmes de travail : priorité « coûts raisonnés », priorité « environnement » et priorité « précision ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui