Le Syndicat Agricole 04 septembre 2015 à 09h00 | Par Le Syndicat Agricole

La région en route pour Bruxelles !

Après Paris, la mobilisation syndicale se poursuit ce lundi 7 à Bruxelles, pour mettre la pression lors du Conseil européen extraordinaire de l’agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après Paris, la mobilisation se poursuit pour Bruxelles.
Après Paris, la mobilisation se poursuit pour Bruxelles. - © DR

Nous serons plusieurs milliers d’agriculteurs, français et européens, ce lundi à Bruxelles à l’occasion du Conseil extraordinaire des ministres de l’Agriculture européens. Cette réunion d’extrême importance aura lieu à 11 h dans le bâtiment du Conseil européen, rond-point Robert Shuman. En début d’après-midi, il y aura également une rencontre des présidents du Copa (Comité des organisations professionnelles agricoles de l’Union européenne, dont fait partie la FNSEA) et du Cogeca (Comité général de la coopération agricole de l’Union européenne) avec le commissaire européen à l’agriculture Phil Hogan et le président du Conseil des ministres de l’agriculture, qui est actuellement le ministre luxembourgeois.

Les revendications
Les demandes portées à Bruxelles par l’ensemble des représentants syndicaux européens sont claires. Des moyens budgétaires et règlementaires doivent être dégagés pour conduire une politique dynamique sur pays tiers, pour soutenir les marchés et les revenus des producteurs. Pour chacun des secteurs de production animale, des leviers sont à actionner, et notamment sur la réouverture, au moins partielle, du marché russe en particulier pour la viande porcine. Le Copa demandera également des mesures exceptionnelles de dégagement de marché pour le secteur porcin avec des aides au stockage privé. Pour la viande bovine, les responsables syndicaux exigeront l’ouverture de nouveaux courants d’exportation avec la négociation de conditions d’accès sanitaires, l’allègement des droits de douane, une activation temporaire des restitutions et le refus d’ouverture nouvelle de contingents d’importation dans les négociations d’accords de libre-échange. Enfin, il faudra revoir les modalités du stockage privé pour le beurre et la poudre de lait afin de rendre la mesure réellement incitative et efficace, tout en relevant les prix d’intervention et les aides au stockage privé. Des mesures devront également être mises en place sur la réaffectation de certains budgets de la PAC sur la gestion de crise, tout comme des programmes de promotion de la consommation sur le marché intérieur. Cela passe par la nécessité d’établir la transparence sur l’origine des produits par un étiquetage obligatoire complet comme le demandent les consommateurs européens et conformément au récent vote du Parlement européen. L’obligation d’indiquer le pays d’origine des viandes doit être généralisée aux viandes utilisées comme ingrédient dans des produits transformés. L’obligation de l’étiquetage « né, élevé et abattu », déjà en œuvre pour la viande bovine, doit être appliquée à l’ensemble des viandes porcines, ovines, caprines et de volailles. Plus généralement, et pour prévenir à l’avenir les crises récurrentes liées à la fluctuation des marchés mondiaux, les organisations syndicales européennes demandent que le Conseil, la Commission et le Parlement construisent une politique de gestion de crise avec des dispositifs adaptés et réactifs, s’appuyant sur des données objectives et partagées.

Pour la région, déplacement en tracteur
À l’appel de la FNSEA et des JA, les agriculteurs français seront présents en nombre, principalement en bus. Pour le Nord-Pas de Calais, nous irons en tracteurs, avec également la possibilité de prendre un bus. En tracteur, les 4 convois de la région rejoindront les convois des voisins belges de la FWA (Fédération wallone de l’agriculture) qui partiront de Tournai et de Mons. Un regroupement intermédiaire aura lieu à Waterloo, avant de rejoindre Bruxelles.

Les services syndicaux FDSEA-JA


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui