Le Syndicat Agricole 07 août 2015 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

La ferme du Grand Lac, son endiverie et sa roulotte

Au pays des Weppes, la famille Buisine accueille groupes, familles et touristes à la ferme. Premier article de notre série d'été sur « l'agri-tourisme » en région.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Francine Buisine devant la nouvelle roulotte de bohème installée sur la ferme cette année. © Le Syndicat Agricole Classée hébergement « insolite », la roulotte est accessible pour 4 personnes. © Le Syndicat Agricole Le chalet de réception possède une terrasse équipée d'un barbecue et d'une broche. © Le Syndicat Agricole L'intérieur du chalet de réception a été entièrement aménagé par Charles Buisine. © Le Syndicat Agricole

Il faut emprunter un petit chemin gravillonné privé pour accéder à la ferme du Grand Lac. Après avoir traversé le corps de ferme, aperçût les imposants engins agricoles et tenté de caresser quelques moutons derrière leur enclos, le dépaysement est déjà assuré en arrivant sur place. Francine et Charles Buisine, agriculteurs retraités mais toujours membres du réseau « Bienvenue à la ferme » et leur fils Franck, ont confectionné une salle de réception et installé une roulotte de bohème sur leur exploitation. Un petit havre de paix pour leurs hôtes.

Une ferme qui s'ouvre au public
Depuis trois générations, la ferme du Grand Lac est spécialisée dans la culture de l'endive. Légume typique du Nord-Pas de Calais, le chicon est produit ici du semis à l'assiette. « Nous en cultivons encore 20 ha, réceptionnons les racines vers nos salles de forçage puis vers l'atelier de conditionnement en fin de cycle », précise Charles Buisine. Un travail et des méthodes anciennes, toujours utilisées aujourd'hui, qui ont donné l'idée aux agriculteurs d'intégrer le réseau « ferme de découverte » (agréé par « Bienvenue à la ferme ») afin de pouvoir organiser des visites sur l'exploitation. « Depuis 15 ans, notre ferme s'est ouverte au grand public, indique Francine Buisine. Beaucoup de personnes souhaitent connaître la vie du monde rural et ses évolutions, les métiers actuels de la ferme... ». La visite est inévitablement suivie de la dégustation d'un potage ou d'une flamiche, aux endives bien sûr ! Face au succès du dispositif et afin d'accueillir au mieux les groupes scolaires ou de touristes, Charles Buisine n'a pas ménagé ses efforts en construisant lui-même un chalet de réception entièrement en bois. « C'était, à l'origine, un abri pour les animaux puis un petit pavillon de chasse, poursuit l'agriculteur. Il peut aujourd'hui accueillir jusqu'à 100 personnes et peut être réservé pour toutes sortes d'événements : anniversaires, séminaires, baptêmes, repas en famille... ». Le tout au beau milieu d'un bois bordé par les champs.

Une roulotte de bohème en pleine campagne
Dix ans après avoir inauguré la salle de réception, la famille Buisine diversifie encore son offre pour les touristes adeptes de la campagne. À 15 minutes au sud-ouest de Lille (59) et à 10 minutes au nord-est de La Bassée (62), la ferme profite d'une position centrale pour les touristes venus découvrir le bassin minier ou les sentiers et champs de bataille des Weppes. « Les visiteurs de ferme nous sollicitaient régulièrement pour trouver un hébergement dans le secteur, explique Charles Buisine. Il y a six mois, nous avons donc installé une roulotte de bohème sur une parcelle boisée attenante à l'exploitation ». Entièrement équipé pour 4 personnes et construit en cèdre, l'hébergement, classé « insolite » et 3 épis par Gîte de France, s'intègre parfaitement dans l'univers de la ferme. « Nous offrons le petit-déjeuner aux occupants ainsi qu'un panier de produits locaux lors de leur arrivée, indique Francine Buisine. C'est l'occasion de promouvoir notre patrimoine gastronomique et culturel, les producteurs des Weppes et c'est une reconversion idéale pour des agriculteurs à la retraite ! ». La roulotte a d'ailleurs été réservée en septembre par les organisateurs de l'EuroBasket, coupe d'Europe de basket-ball, dont les phases finales auront lieu à Lille. De quoi se reposer au plancher des vaches après les parquets du Grand Stade.

Simon Playoult

L'application mobile pour trouver les fermes du réseau

Vous recherchez des produits fermiers près de chez vous, souhaitez découvrir l'univers de la ferme ou pensez déjà à vos prochaines vacances ? L'application « Bienvenue à la ferme » regroupe plus de 450 marchés des producteurs de pays et les magasins de producteurs du réseau.

Zoom sur... Les jeudis d'été de Bienvenue à la ferme

En France, le réseau « Bienvenue à la ferme » est composé de plus de 6 300 agriculteurs adhérents, de relais régionaux et départementaux et d'un service des Chambres d'agriculture qui a pour objectif le développement de la marque. Cet été, pendant quelques heures, troquez votre serviette de plage contre un épi de blé ! Tous les jeudis en juillet et août, huit agriculteurs du Nord-Pas de Calais vous accueillent sur leur exploitation pour allier loisirs, plaisir et détente. En famille ou entre amis, petits et grands, venez vous amuser et vous ressourcer en côtoyant la nature de plus près. Selon vos envies, découvrez la production et la transformation des produits de notre région comme le blé, les fruits ou le lait, sans oublier d'autres plus inédits comme le safran. Les agriculteurs vous dévoileront les étapes de fabrication de leurs spécialités : du lait à la glace, du blé au pain... Découvrez le programme détaillé des « Jeudis de Bienvenue à la Ferme » ainsi que les adresses des exploitations participantes dans le dépliant « Goûtez notre nature en toute saison ! », disponible sur le site internet « http://www.agriculture-npdc.fr/publications/diversification.html » ou dans les offices de tourisme et syndicats d'initiative.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui