Le Syndicat Agricole 01 décembre 2016 à 10h00 | Par Le Syndicat Agricole

La chasse au rang de patrimoine culturel régional

Visible à Lille et à Amiens, puis dans toute la région Hauts-de-France, une exposition itinérante fait la part belle à la chasse et à ses traditions locales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À travers différents tableaux, le rôle de la chasse est expliqué au grand public. © DR Les sonneurs de trompes de Brétigny ont ouvert officiellement l’exposition itinérante. © DR L’univers de la chasse a envahi l’hôtel de Région. Ici, une présentation d’armes fines. © DR Les siffleurs de la Baie de Somme en démonstration. © DR  © DR

Plus de 122 100 personnes pratiquent la chasse dans les Hauts-de-France (1,3 million dans toute la France). Il faut dire que la diversité des paysages y est propice. Le territoire est recouvert à 75 % de surfaces agricoles. C’est naturellement le terrain favori de la plupart des chasseurs de la région qui y pratiquent à 92 % la chasse au petit gibier sédentaire. Les espaces forestiers se trouvent au sud et à l’est. Ils accueillent les populations de grands gibiers qui passionnent 65 % des chasseurs, et les modes de chasse qui l’accompagnent comme la vénerie (chasse à courre). La région se situe également au 3e rang national pour ses zones humides (Baies d’Authie et de Somme, marais de Wissant, Platier d’Oye, Audomarois…). Hôtes d’une riche biodiversité, elles sont le support de la chasse au gibier d’eau, pratiquée par 52 % des détenteurs du permis. Autant de facettes et de valeurs mises à l’honneur au sein d’une exposition itinérante dans la région.

« Dépassionner le débat »
Au cœur d’un débat souvent passionnel, dans une société de plus en plus citadine, l’activité doit davantage se faire connaître auprès d’un public néophyte pour être mieux acceptée et non pas réduite à l’acte de prédation. C’est pourquoi, à l’initiative du Conseil régional et de la Fédération régionale des chasseurs, une exposition sobrement intitulée « La chasse en Hauts-de-France » a été conçue de manière informative pour apporter une vision pédagogique de cette tradition. « Cette conception commune est un symbole fort, indique Willy Schraen, président des chasseurs des Hauts-de-France et de la fédération nationale. Elle permet de dépassionner le débat et de s’adresser au plus grand nombre ». À travers différents tableaux, le rôle de la chasse dans la préservation de la biodiversité et de la gestion équilibrée des populations de gibiers est présenté. L’exposition est ainsi construite en trois entrées, apportant un regard explicatif sur cette pratique : « la chasse, un art de vivre », « la chasse et la société » et « la chasse, alliée de la biodiversité ».

Le rôle et le poids de la chasse
L’exposition accueille également des animaux en bois grandeur nature, des reconstitutions de scènes de chasse, des répliques de huttes, des peintures animalières et une présentation d’armes fines. La pratique de la chasse a un impact sur l’environnement, limitant notamment les populations excédentaires et évitant de profondes modifications de la flore forestière et des menaces sur certaines activités économiques comme l’agriculture et la sylviculture. « Un recensement du patrimoine culturel régional va prochainement être effectué, annonce Xavier Bertrand, président du Conseil régional. Nous allons créer par la suite un répertoire dont la chasse fera évidemment partie. Il est important de rappeler son rôle ». « Le secteur représente en effet plus de 3 100 emplois, non délocalisables dans la région, et compte 55 bénévoles sur le terrain », complète Jean-Michel Taccoen, conseiller régional délégué à la biodiversité (et chasseur). La chasse contribue donc à l’économie régionale, réalisant un chiffre d’affaires de 423 millions d’euros. En cours depuis la mi-septembre, la saison de chasse se poursuit actuellement jusqu’au 28 février 2017.

Simon Playoult

Zoom sur... Une nouvelle feuille de route pour la biodiversité dévoilée en 2017

Le vernissage de l’exposition, le 23 novembre dernier à Lille, a été l’occasion pour les représentants régionaux de divulguer des pistes sur la politique à venir en termes d’environnement et de biodiversité. « Le Schéma régional “d’incohérence” écologique, mis en place par la précédente majorité, va être entièrement remanié, assure Xavier Bertrand, s’engageant à ne plus financer d’associations « anti-chasse ». Une nouvelle feuille de route devrait donc voir le jour dès 2017. « Tous les acteurs seront associés aux discussions, y compris les agriculteurs afin de construire ensemble une stratégie commune de préservation de la biodiversité », poursuit Jean-­Michel Taccoen. « Nous avons besoin de vos projets et de vos initiatives », a-t-il conclu en s’adressant à l’assemblée de chasseurs présents.

Infos pratiques

L’exposition est installée jusqu’à aujourd’hui (2 décembre) dans le hall du siège de Région à Lille ; elle sera ensuite visible à l’ancien Conseil régional de Picardie (Amiens) à compter du 12 décembre. Elle sera itinérante par la suite, organisée par les fédérations de chasse.
Renseignements : 03 28 76 11 91.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui