Le Syndicat Agricole 15 septembre 2016 à 11h00 | Par Le Syndicat Agricole

L’herbe d’automne : un fourrage à ne pas sous-estimer

Après les précipitations de cet été, les valeurs alimentaires des repousses d’automne devraient afficher des qualités élevées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’herbe d’automne, riche en azote, est un bon moyen de réduire les apports de correcteur azoté.
L’herbe d’automne, riche en azote, est un bon moyen de réduire les apports de correcteur azoté. - © DR

L’herbe d’automne a souvent mauvaise presse : qualité inférieure, refus plus ou moins important dû tout simplement à de mauvaises gestions du pâturage auparavant, présence de rouille sur les feuilles… Ce sont des idées reçues ! La valorisation de l’herbe d’automne n’est pas négligeable, surtout en ce début de campagne 2016.
C’est un fourrage dont la valeur alimentaire est très intéressante. Avec les précipitations que nous avons connues cet été, favorisant une bonne repousse des prairies, les valeurs alimentaires des repousses d’automne devraient afficher des qualités élevées, comparables à celles de l’herbe de printemps. On peut tabler sur une herbe proche des 1 UFL/kg MS, et de l’ordre de 140 et 110 g/kg MS pour les PDIN et PDIE. Sur cette période, l’herbe pousse moins vite qu’au printemps, ce qui permet à la plante de disposer de plus de temps pour pomper l’azote.

Un fourrage à valoriser
En fonction de la période de croissance des prairies, la quantité d’herbe produite à l’automne peut varier de 1 à 2 tonnes de matière sèche à l’hectare. Cela peut représenter jusqu’à 15 à 20 % de la pousse annuelle de la prairie, surtout avec le printemps difficile de cette année.
La complémentation à l’auge doit être ajustée en fonction de la quantité d’herbe disponible et de la pousse d’automne. La distribution du fourrage complémentaire devra se faire après la sortie des vaches au pâturage afin de favoriser l’ingestion d’herbe. L’idéal étant de lâcher les laitières aussitôt après la traite du matin.
Côté complémentation, l’herbe d’automne, riche en azote, est aussi un bon moyen de réduire les apports de correcteur azoté. Il n’est pas nécessaire de corriger la ration lorsque l’herbe constitue plus de la moitié du régime. Sinon, il faut apporter l’équivalent de 100 g de tourteau de soja par kg de matière sèche d’ensilage de maïs distribué dans la ration. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller pour vous accompagner.

Préparer la prochaine saison de pâturage
Bien faire pâturer l’herbe d’automne, c’est aussi préparer le pâturage du prochain printemps. Il est important d’utiliser l’herbe d’automne pour :
- valoriser la matière sèche disponible par le pâturage ou par la fauche pour constituer des stocks ;
- éviter d’avoir trop d’herbe sur pied pour l’hiver, qui pénalisera le bon démarrage de la végétation pour le printemps. Les prairies peuvent être nettoyées par les vaches taries ou des génisses laitières ;
- économiser du concentré et des fourrages conservés pour les vaches laitières.

Temps de séjour en prairie
La portance limitée à l’automne, en fonction des conditions climatiques, oblige parfois à sortir les vaches dans les parcelles uniquement pour pâturer, non pour y séjourner. Les vaches sont capables de consommer 7 à 8 kg de MS d’herbe pâturée en 3 à 4 heures si elles n’ont pas eu de fourrage complémentaire pendant la nuit. Limiter le temps de sortie permet d’optimiser l’efficacité du pâturage.

Faire pâturer, c’est bien, mais attention aux prairies
À l’automne, comme au printemps, attention à ne pas dégrader vos prairies ! Il faut être vigilant vis-à-vis des risques de piétinement. En cas de pluie, le pâturage se fera sur les parcelles les plus portantes et les plus abritées.

Quentin De Wilde, conseiller productions animales et fourrages
Chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais

 

Herbe pâturée
Déprimage Printemps
<15juin
Automne
MS 18,1 % 19,0 % 20,6 %
UFL 1,1 1,02 1,03
UFV 1,08 0,99 1
MAT 264 180 220
PDIE 147 118,7 130,9
PDIN 211,9 147,5 178

 

 

 

 

 

 

 

Unités : UFL/kg MS – PDIN et PDIN/kg MS.
Source : Inter’Herbe 2013, CA du Nord-Pas de Calais.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui