Le Syndicat Agricole 13 mars 2014 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

L'évènement - Les Jeunes Agriculteurs élisent leur premier président régional

L’assemblée générale des JA Nord-Pas de Calais a marqué l’aboutissement de la régionalisation de la structure.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouveau bureau des JA Nord-Pas de Calais aux côtés de Clément Cuvillier.
Le nouveau bureau des JA Nord-Pas de Calais aux côtés de Clément Cuvillier. - © Le Syndicat Agricole

C’est l’aboutissement de plusieurs années de travail. Les JA du Nord et du Pas-de-Calais ont fusionné pour former une structure régionale (cf. encadré « 3 questions à »). Le point final de cette régionalisation était bien sûr marqué par l’élection d’un seul bureau lors de l’assemblée générale du syndicat agricole, qui s’est déroulée mercredi 12 mars à Orchies. Et c’est ainsi Clément Cuvillier qui devient le président des JA Nord-Pas de Calais (cf. encadré « Zoom sur… »). C’est une première au niveau national. « Nous sommes maintenant une structure forte et puissante », a-t-il déclaré lors de l’assemblée. Mais ça, les JA l’avaient déjà démontré lors de l’année 2013, ponctuée de nombreux événements, présentés en vidéo par Cédric Duthoit: actions cantonales auprès des GMS, journée régionale de l’installation, Place Nature à Béthune, Ferme en Ville à Cambrai, mobilisation nationale pour l’élevage à Paris, relance de l’activité du canton de l’Audomarois ou encore finale régionale de laboure, université d’hiver, séminaire JA Nord-Pas de Calais avec la mise en place d’une nouvelle équipe… l’année passée a été très riche. « On espère que 2014 sera aussi dynamique », a lancé Cédric Duthoit avant d’annoncer les 3 grands événements phares à venir: la finale régionale de labour à Campigneulles (62) le 31 août, portée par le canton de Montreuillois et le Festi-Pévèle qui se déroulera à Orchies (59) les 27 et 28 septembre, portée par le Pays Pévèlois. 2014 sera aussi marquée par les finales mondiales de labour qui se dérouleront du 4 au 7 septembre. La manifestation, « Les Terres de Jim », regroupera 300000 visiteurs sur 300 ha sur la commune de Saint-Jean-d’Illac en Gironde. « Les Jeunes Agriculteurs vous donnent rendez-vous! », a insisté Cédric Duthoit.

 

Installation
Lors de cette assemblée générale, les JA sont bien entendu intervenus sur l’installation. « 2013 est une des années les plus basses en nombre d’installations, a confié Guillaume Caron. Il y en a eu 150 au lieu de 200 en moyenne ». « Si les JA existent c’est grâce à l’installation, a déclaré Louis Sommain. 150 c’est trop peu pour faire face au défi du renouvellement des générations. 2014 est une année de transition; les aides du second pilier vont être gérées par la Région. Il est temps qu’elle soutienne une multitude de projets ».


« Il faut se dire les choses et savoir dialoguer »
L’assemblée générale s’est poursuivie par une table ronde sur le thème de « l’importance des rapports humains pour nos exploitations de demain ».
« S’installer en société quand on est jeune, ce n’est pas seulement pour des raisons économiques et fiscales, a assuré Daniel Desruelles, directeur de la FRCuma. C’est d’abord travailler ensemble ». Gilles Brenon, président de Gaec et sociétés, affirme même qu’une société est « un second mariage. On partage tout. Ça prend du temps et demande de l’énergie ».
Dans un monde où de plus en plus d’exploitations agricoles sont sous forme de sociétés, les relations humaines sont au cœur de toutes les activités. Or, lorsqu’une société se met en place, « la priorité économique est souvent présentée en premier », déplore Edmond Claiser, secrétaire général adjoint des Jeunes Agriculteurs. Fort d’une première expérience en Gaec, il peut affirmer qu’« avoir les bons objectifs communs dès le début et une volonté de travailler ensemble avec une vision de l’avenir assez similaire est primordial ». Si la mise en société amène un partage des compétences et une répartition des tâches, elle permet aux exploitants de se libérer certains weekends, pour des vacances, du temps pour soi ou simplement pour ne rien faire.
« Quel est le travail préalable à l’association? » demande alors Dominique Rollier, ancien secrétaire général des JA et animateur de la table ronde. « Il faut se faire confiance, savoir déléguer sans se désintéresser du travail de l’autre, répond Daniel Desruelles. Il faut communiquer et se forcer à le faire lors de rendez-vous formalisés ». Et Gilles Brenon de compléter: « quand on se dispute il faut se dire les choses et savoir dialoguer ». Concernant la gestion de conflits, Christophe Saudmont, agriculteur dans le Pas-de-Calais en Gaec avec quatre autres associés, préconise l’intervention d’une tierce personne: « on a besoin d’un regard extérieur à l’entreprise, quelqu’un qui apporte de la méthodologie et qui amène à se poser les bonnes questions ». Au sujet du parcours à l’installation des JA, Edmond Claiser rappelle qu’il existe deux jours, puis 21 heures obligatoires de formation en relations humaines. Daniel Desruelles regrette cependant qu’il n’y ait que « très peu de personnes dans la région capables d’accompagner les agriculteurs dans les relations humaines ». Louis Sommain rappelle qu’il existe des outils, tels que le règlement intérieur des Gaec et le cahier de délibération, qui sont à mettre en place avant même la création de la société et qui en facilitent la gestion sur le plan humain. Échanger, communiquer, écouter, travailler ensemble, partager, entendre, et apprendre à se connaître soi-même, seront les mots de conclusion des intervenants, qui rappellent que « la communication est à la base de tout ».
Edmond Claiser a également clôturé cette assemblée générale historique en revenant sur la fraîche élection du président régional. « Vous êtes la première région qui fonctionne avec notre schéma de régionalisation, je félicite toute l’équipe qui est parvenue à cela et souhaite bon courage à Clément Cuvillier pour cette année qui s’annonce riche. »
Laura Béheulière et Julie Pertriaux

Zoom sur...

Clément Cuvillier, 1er président JA Nord-Pas de Calais

Clément Cuvillier vient d’être élu président des Jeunes Agriculteurs Nord-Pas de Calais. En Gaec avec son père et sa mère à Ferfay (62), il est installé depuis novembre 2006. L’exploitation familiale se compose de 60 vaches laitières et d’environ 120 ha. Clément Cuvillier est arrivé dans le syndicat des Jeunes Agriculteurs en 2004, alors qu’il était encore en BTS. Il est ensuite devenu président du canton d’Aire-sur-la-Lys pendant 4 ans, de 2006 à 2010, avant d’effectuer un mandat au sein du bureau devenu régional. En tant que président, sa priorité sera, bien sûr, le dossier installation: « Les installations sont à la baisse et notre but serait d’avoir au moins un départ et demi remplacé. » Pour lui, être aujourd’hui président des JA Nord-Pas de Calais, c’est l’« aboutissement d’un travail depuis mon arrivée à la présidence de canton. C’est une fierté d’être la première structure vraiment régionale et ça donne envie de montrer l’exemple aux autres régions. »
L.B

3 questions à...

« Aujourd’hui nous parlons d’une seule voix »

Julien Bajeux et Guillaume Caron, anciens co-présidents des JA Nord-Pas de Calais.

Pouvez-vous revenir sur les étapes qui ont conduit à la régionalisation des JA?
Julien Bajeux: C’est un moment fort auquel on se prépare depuis 3 ans. L’année dernière les deux départements se sont rapprochés, aujourd’hui la régionalisation se concrétise par l’élection d’un seul bureau.
Guillaume Caron: Cela s’inscrit également dans la refonte des régions au niveau national. Julien et moi avons effectué un mandat de transition, nous avons commencé à organiser quelques événements en commun, maintenant toutes les actions seront communes. L’avantage est que les deux départements ont des problématiques agricoles similaires. Cela nous a facilité ce travail de fusion.


Concrètement, qu’est-ce que cela va changer?
JB: Il n’y a plus qu’un bureau, une nouvelle équipe. Guillaume et moi restons représentants des JA à la Chambre d’agriculture.
Il y aura toujours deux sièges, à Saint-Laurent-Blangy et à Sars-et-Rosières. Ça ne changera rien non plus au niveau des cantons, il y aura le même nombre d’administrateurs. C’est important de garder deux bureaux pour ne pas perturber les cantons: mais on ne sait pas ce qui se passera par la suite! Pour les adhérents ça ne change rien, nous sommes toujours aussi proches. Cela simplifie les choses au niveau des réunions et évite de faire les mêmes événements en parallèle. C’est une simplification.
GC: Nous gagnons en efficacité. Nous avons maintenant une base de discussion régionale. Aujourd’hui nous parlons d’une seule voix, c’est plus simple. Cela implique un vivier d’idées plus important pour élaborer des schémas de changement. Le noyau dur, la force du réseau reste les cantons; ils se réuniront tous ensemble une fois par trimestre. Le point de vigilance sera de ne pas perdre la connexion avec le terrain.

Que représente cette régionalisation?
JB: Nous sommes la première structure JA à se régionaliser, aucune autre région ne l’a encore fait même si certaines y pensent. J’espère que nous allons montrer l’exemple. C’est surtout une simplification du fonctionnement.
GC: C’est une plus-value. Au début nous n’étions pas forcément pour une refonte au niveau national. Avec le recul on se rend compte que c’est beaucoup mieux. On est beaucoup plus fort avec une représentation régionale.

Propos recueillis par Laura Béheulière

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui