Le Syndicat Agricole 04 mai 2015 à 08h00 | Par Le syndicat agricole

Expo Milan : le Pavillon France, un message au monde sur le modèle alimentaire français

Abonnez-vous Réagir Imprimer

« Le Pavillon France est un message au monde entier : celui de concilier la sécurité alimentaire et l'enjeu de la durabilité agricole et industrielle », a déclaré Stéphane Le Foll, lors de l'inauguration du Pavillon France à l'Exposition universelle, le 1er mai à Milan. Trois ministres avaient fait le déplacement. Aux côtés de Stéphane Le Foll, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, et Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, portaient le même message sur le modèle alimentaire français : « on réinvestit l'idée du temps passé à table » disaient-ils. Le 20 juin, la journée de la France à l'Expo de Milan devrait être l'occasion de faire valoir, à nouveau, ce modèle français. « Nous ne sommes pas donneurs de leçons. On ne va pas dire " le bio, c'est mieux " et " l'industriel, c'est moins bien ". Il faut de tout », affirmait Alain Blogowski, conseiller scientifique au Commissariat général de la France pour l'Exposition universelle de Milan 2015, lors d'une conférence organisée par l'Association française des journalistes agricoles à Milan, la veille de l'inauguration. Au-delà du thème, les interrogations subsistent sur le devenir du Pavillon France dont le coût s'élève à 30 millions d'euros, l'un des moins chers de l'Expo, rappelle Stéphane Le Foll. 20 millions sont apportés par l'Etat. Le reste est financé par les collectivités et les partenaires. Après Milan, l'objectif est de vendre le pavillon. « J'aimerais qu'il reste en France », ajoute Laurent Fabius. Le jour de l'inauguration, des manifestants du réseau citoyen No Expo s'étaient regroupés dans Milan pour exprimer leur opposition à l'évènement et dénoncer le gaspillage d'argent public.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui