Le Syndicat Agricole 26 juin 2014 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Essais 2014 - Un nouveau concept pour les visites d’essais d’Unéal

Unéal a organisé la 1re édition de Techniday le mercredi 18 juin à Vermelles (62).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les essais vont s’étendre sur 5 ans, permettant de tester davantage de choses et d’innover.
Les essais vont s’étendre sur 5 ans, permettant de tester davantage de choses et d’innover. - © Le Syndicat Agricole

Unéal a vu les choses en grand. Cette année, la coopérative n’a pas organisé de simples visites d’essais mais une journée d’échanges nommée « Techniday ». 1 500 adhérents ont répondu présent, mercredi 18 juin à Vermelles, jour même de l’anniversaire d’Unéal qui fêtait ses 12 ans. « C’est un véritable changement de formule, explique Hélène Merlin qui a travaillé à la mise en place de cette journée. Avant, nous organisions les essais sur des sites différents chaque année, aujourd’hui nous nous stabilisons. » Les essais doivent en effet s’étendre sur 5 ans, permettant de s’adapter aux rythmes des agriculteurs.
Le site de 10 ha s’organise en 3 parties ; les céréales à paille et le colza, les cultures industrielles et le pôle élevage avec les cultures fourragères.
C’est la Cuma la Verloossoise qui a mis ses terres à disposition ; des visites de la coopérative de matériel agricole étaient d’ailleurs prévues. Un village avec la présence des différents partenaires d’Unéal, ainsi qu’un pôle OAD (Outils d’aide à la décision) et la participation de la MSA ont complété cette journée. Des démonstrations de drone devaient même la ponctuer, tout comme de nombreuses conférences prévues toutes les heures.
Un stand de découverte de l’apiculture et différents points de rendez-vous étaient aussi prévus. Bref, des essais complets pour cette nouvelle formule.


Développer une synergie entre productions animales et végétales
« L’accompagnement des adhérents trouve ici tout son sens », assure le directeur de la coopérative Cédric Cogniez, qui promet que les essais seront sans tabous. « Il y a d’ailleurs une demande de plus en plus forte de la part des adhérents, qui souhaitent que la coopérative les accompagne face au changement, affirme Bertrand Hernu, président d’Unéal. Il nous faut en effet produire plus pour répondre aux besoins alimentaires croissants, produire en répondant aux évolutions réglementaires et produire mieux pour répondre aux attentes de la société ». C’est l’objectif de cette plateforme et de la coopérative qui souhaite renforcer le conseil auprès de ses adhérents, conseil « haut de gamme » assure le président, qui veut une agriculture plurielle, avec toujours pour objectif de maintenir le revenu des agriculteurs.
Autre nouveauté cette année : la présence du pôle animal. « L’objectif est de développer et de pérenniser les productions animales dans la région par le conseil et les services », explique Philippe Favre, directeur commercial en productions animales. La coopérative mise principalement sur le développement des productions hors-sols (dindes, poules pondeuses, lapins) pour les agriculteurs qui ne sont pas éleveurs, dans le but de se diversifier. « Il y a des débouchés français et européens, assure Philippe Favre. En lapin, la France est reconnue pour sa technicité, sa performance économique, etc. » Concernant l’élevage bovin, la coopérative travaille sur trois axes : la valorisation des productions fourragères, l’efficacité alimentaire « par des services innovants et pointus » (notamment à travers des outils tels que Visiolait), ainsi que par le développement des Outils d’aide à la décision afin d’améliorer le revenu et le confort des agriculteurs.


Les essais
Au cours des visites d’essais céréales, les techniciens de la coopérative ont souhaité faire passer un message aux agriculteurs : « Il faut prendre du recul par rapport aux résultats sur les variétés. Un nouveau raisonnement est à adopter : une bonne variété ne l’est pas chez tout le monde. Le choix doit être lié aux spécificités locales, au raisonnement agronomique et à la structure de l’exploitation », explique Christophe Hamez. « Le dilemme est d’allier rendement et qualité, poursuit Etienne Regost, responsable semences. Mais aujourd’hui l’apport de la génétique est indéniable. » Marc Dupayage, responsable du service technique, est quant à lui revenu sur l’année écoulée : « Elle a été atypique sur tous les facteurs ; climatologie, pression parasitaire, absence d’hiver, sensibilités variétales… Pour un même investissement, en fonction de l’année, les résultats sont très différents. Mais dès que l’agriculteur a observé sa parcelle et écouté les conseils, tout s’est bien déroulé. » Et, sur la récolte à venir : « Le potentiel est excellent, on va cartonner ! »
Les résultats sont donc concluants et la plateforme de Vermelles est appelée à vivre tout au long de l’année. Des visites scolaires ont notamment été organisées. Des démonstrations de désherbage mécanique sur blé et betterave ont déjà eu lieu au printemps ; une démonstration se tiendra fin novembre sur le défanage en pommes de terre et une journée sera consacrée à la vie du sol.

Laura Béheulière

Unéal mise sur la graine de lin

 

La coopérative Unéal innove en démarrant cette année son pôle de production de graines de lin. Des essais (100 à 200 ha) seront mis en place dès septembre prochain pour une première récolte en janvier 2015. « Nous voulons montrer que nous sommes capables de produire des graines de lin dans la région.
Nous testons pour l’instant la production et nous la développerons dans les années à venir », promet la direction.
Ces essais s’inscrivent dans un cadre plus large.
« Nous allons développer une agriculture à vocation santé », assure la direction de la coopérative qui y travaille avec l’association Bleu-Blanc-Cœur.
« Nous souhaitons des produits avec de meilleures valeurs nutritionnelles pour une meilleure santé animale mais aussi pour la santé du consommateur. »
Le lin, riche en oméga 3, est donc une des pistes empruntées pour y parvenir.

Le Techniday

1 500 visiteurs.
10 ha d’essais.
29 points d’animation.
12 conférences.
15 matériels exposés.
1 drone.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui