Le Syndicat Agricole 24 avril 2014 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Environnement - « L'agriculture moderne est facteur de biodiversité »

En amont des débats prévus en juin sur la loi-cadre pour la biodiversité, la FNSEA a voulu montrer l'engagement concret des agriculteurs en la matière.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La biodiversité est en capacité de se substituer à une lutte chimique pas toujours adaptée, trop chère, trop polluante.
La biodiversité est en capacité de se substituer à une lutte chimique pas toujours adaptée, trop chère, trop polluante. - © J.C. Gutner

«Non, l'agriculture moderne n'est pas destructrice de biodiversité », estime la FNSEA. À l'occasion d'une conférence le 17 avril, le syndicat a voulu démontrer, exemples à l'appui, que la production agricole française est, contrairement aux opinions soutenues par diverses organisations écologistes, synonyme de biodiversité, voire facteur de développement sur ce terrain.


« La réalité des actions de terrain »
Les agriculteurs contribuent depuis toujours à la diversité des territoires et des milieux, en ayant à coeur la préservation de leur outil de travail. C'est ce rôle inhérent à l'agriculture que la FNSEA a voulu souligner dans sa présentation d'une capitalisation des actions de 45 partenaires agricoles et ruraux en faveur de la biodiversité. Apportant des preuves concrètes de l'engagement de la profession, l'exposé se veut démonstratif : « Ce n'est pas un exercice de communication, on est dans la réalité des actions sur le terrain », revendique Xavier ­Beulin, président de la FNSEA. Gages d'une reconnaissance à la fois morale et économique du milieu agricole, ces preuves sont attendues par une opinion publique sensible à la question. Signe de l'intérêt du public : le carnet de timbres-poste, illustrant les races bovines françaises à faibles effectifs, s'est vendu trois fois plus que les carnets similaires.
Tout en montrant la complexité de la biodiversité, le recueil d'initiatives présente également comment la mettre à la portée de tous. Le programme de recherche Cniel-FNPL a ainsi élaboré un indicateur simplifié pour évaluer la biodiversité sans comptage fastidieux des espèces, en intégrant les pratiques de l'exploitant et les infrastructures agro-­écologiques présentes sur l'exploitation. Pour être mieux intégrée aux pratiques, la biodiversité doit également prendre en compte les autres acteurs du territoire. C'est ce qu'a fait la Chambre régionale de ­Picardie en travaillant avec les chasseurs pour mettre en place des cultures intermédiaires favorables au petit gibier. En matière de biodiversité, transversalité et échanges restent les clés de la réussite pour partager sereinement les territoires entre ceux qui y vivent.


Produire plus et mieux avec la biodiversité
Dans cet échange, la biodiversité ne doit pas être pensée comme une contrainte. Il faut valoriser davantage ce qui est fait, affirme Christiane ­Lambert, vice-présidente de la FNSEA. « On dit qu'un arbre qui tombe fait plus de bruit que 100 arbres qui poussent. Dans ce recueil d'initiatives, ce sont plein d'arbres qui poussent », ajoute- t- elle. Une valorisation d'autant plus importante que, comme le rappelle Xavier ­Beulin, le gouvernement aspire aujourd'hui à une réorientation de l'agriculture en ce sens : « Après des décennies de demandes publiques orientées sur la production, on est entrés de plain-pied dans une nouvelle ère » qui nécessite de combiner le « produire plus » et le « produire mieux », notamment via l'agroécologie chère au ministre de l'Agriculture, et dont la biodiversité fait partie intégrante. Dans ce défi, « nos sociétés développées ont des éléments de réponse », ajoute Xavier ­Beulin en affirmant que l'accent doit être mis en France sur l'innovation et la recherche - vastes domaines où les OGM ne constituent qu'un sujet parmi d'autres, précise-t-il d'emblée - mais où la biodiversité est un moyen de proposer des solutions alternatives performantes.
Avec, par exemple, des aménagements pour protéger les prédateurs naturels : un chantier mené depuis des années par le Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes (CTIFL) pour les filières fruits et légumes. La biodiversité est en capacité de se substituer efficacement à une lutte chimique pas toujours adaptée, trop chère, trop polluante. Déjà généralisée dans les serres, elle est en cours d'expérimentation en plein champ, comme l'a précisé Gérard ­Roche du CTIFL.


Les agriculteurs, acteurs responsables de la biodiversité
La promotion de la biodiversité nécessite un système moins punitif, axé sur les bénéfices d'une alliance entre agriculture et biodiversité. La formation est une étape essentielle, tout comme la communication par les agriculteurs eux-mêmes. D'où leur volonté d'être représentés en tant qu'acteurs au sein de l'Agence pour la biodiversité en cours de création, pour que soit prise en compte la souplesse nécessaire à l'activité agricole, dépendante d'aléas qu'on ne peut maîtriser à l'avance. Persuadé que « l'avenir de la biodiversité est dans le milieu agricole », ­Bernard ­Chevassus-au-­Louis, Inspecteur général de l'agriculture et préfigurateur de l'Agence de la biodiversité, voit dans cette manifestation d'intérêt des agriculteurs un signe très positif.
Leur participation à l'Agence de la biodiversité, qu'il « rêve comme une maison commune », est même indispensable pour que les débats puissent y avoir lieu en donnant à la biodiversité toute sa place en tant qu' « outil de modernisation pour une nouvelle aventure agricole ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui