Le Syndicat Agricole 21 février 2014 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

EMPLOI - La journée de visites a été une vraie réussite !

Les 1res Assises des métiers en agriculture et agroalimentaire se sont déroulées les 13 et 14 février au lycée agricole de Tilloy-lès-Mofflaines.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les collégiens, peu habitués à côtoyer le milieu rural, ont ainsi pu se rendre compte de tous les métiers qui gravitent autour de celui d’agriculteur.
Les collégiens, peu habitués à côtoyer le milieu rural, ont ainsi pu se rendre compte de tous les métiers qui gravitent autour de celui d’agriculteur. - © Le Syndicat Agricole

Cette première édition des Assises des métiers et de la formation en agriculture et agroalimentaire a débuté le jeudi 13 par la découverte d’exploitations agricoles et d’industries agroalimentaires par des collégiens de 4e et 3e. Ce sont plus de 300 jeunes qui ont pu découvrir le quotidien, la diversité et la passion du métier d’agriculteur pendant la matinée, avant de se rendre compte du devenir de la production agricole l’après-midi pendant la visite d’industries agroalimentaires.

Des métiers à foison
Le collège Saint Winoc de Bergues a visité l’exploitation de M. Vermersch à Uxem. Un quart des élèves présents connaissait déjà le milieu agricole mais ont découvert des aspects auxquels ils étaient moins sensibilisés. Pour les autres, cela a totalement changé l’image qu’ils avaient de l’agriculture: ils ont pris conscience de la diversité des métiers agricoles de la production à la transformation et à la commercialisation d’un produit. Parmi les réactions des élèves, Léopold a fait la réflexion suivante: « C’était intéressant, on découvre l’agriculture telle qu’elle est vraiment, on peut se projeter vers un avenir dans ce milieu ». Clément, lui ne « connaissait pas le service de remplacement, cela me tente bien! » La visite de La Linière à Bourbourg a suscité autant de réactions positives: pour une élève, « j’étais partie ce matin avec des pieds de plomb car la ferme, ça ne m’intéresse pas mais j’ai découvert des métiers qui me tentent comme le travail en laboratoire! »
À Sombrin, sur l’exploitation de Thérèse Duriez, ils étaient une quarantaine d’élèves du collège de Saint-Nicolas-lez-Arras à être accueillis pour découvrir la production laitière. Les collégiens, peu habitués à côtoyer le milieu rural, ont ainsi pu se rendre compte de tous les métiers qui gravitent autour de celui d’agriculteur. Ils ont été sensibilisés au quotidien de la vie de la ferme, avec ses avantages et ses inconvénients. Selon Thérèse, « ouvrir nos portes est le meilleur moyen de faire découvrir notre beau métier, de faire comprendre aux jeunes d’où viennent les produits qu’ils consomment et comment l’industrie agro-alimentaire transforme ces produits pour qu’ils arrivent jusqu’à leur assiette, qu’ils sachent que tout ce qu’ils mangent vient de l’agriculture. » La visite de l’entreprise Cocorette a recueilli autant d’attention et de réactions favorables lors des explications du conditionnement des œufs produits dans la région.
Chez M. et Mme Vantorre à Ablain-Saint-Nazaire, le collège de Saint-Ide-de-Lens et celui de Paul Langevin de Sallaumines ont débuté par la visite de la porcherie et l’élevage de bovins puis la boucherie avec une dégustation de saucisson artisanal. Les élèves ont recueilli les témoignages de Sylvie Caffier du service diversification de la Chambre d’agriculture Nord-Pas de Calais et de René Leplu, technico-commercial Uneal. Ils ont tous deux présenté leurs métiers ainsi que les métiers présents au sein de leurs structures. Les élèves ont été, là aussi, surpris de découvrir la diversité des métiers présents en agriculture.

Entre Terre et Mer
Une classe de 3e du collège Notre-Dame-d’Hesdin est allée à la découverte de l’exploitation agricole de Benoit Delattre spécialisée en polyculture-élevage laitier à Guigny. Plus de deux heures de visites ont permis de montrer aux jeunes que l’agriculture a bien évolué! Gestion, mécanique, technique végétale, élevage, administratif, informatique... autant de domaines dans lesquels excellent les exploitants agricoles d’aujourd’hui. Une matinée riche en apprentissage et en découverte où la vision de l’agriculteur a bien évolué dans la tête des élèves en seulement quelques heures. Cette journée s’est conclue par une visite à l’entreprise « La Dieppoise » à Berck-sur-Mer où l’activité principale concerne la transformation de produits de la mer en plats préparés à destination des collectivités principalement. Ici également, la multiplicité des postes a été mise en avant: réceptionneur, ingénieur qualité, cuisinier, secrétaire.
Pour les élèves du Collège d’Haffreingue, la découverte fût totale. Le matin, l’entreprise Corrue Deseille, qui travaille le poisson de façon artisanale et traditionnelle depuis 4 générations dans le quartier du Capécure, leur a permis de découvrir des métiers manuels nécessitant un grand savoir-faire transmis au sein des familles. L’après-midi, changement de décor chez Jean-Louis Maillard, producteur de lait à Hesdin l’Abbé. Là, c’est la multiplicité des tâches que doit accomplir l’agriculteur qui a marqué les jeunes.
Les 28 élèves de 3e du collège le Trion-de-Samer ont visité l’entreprise familiale J.C. David à Boulogne-sur-mer, qui s’inscrit dans l’une des traditions les plus ancestrales en matière de fumage et de salage du poisson puisqu’elle s’inspire directement des méthodes des grecs et des égyptiens pour conserver les aliments. Seconde entreprise visitée, Océan Délices, également implantée sur la zone Capécure, est spécialisée depuis 2003 dans la charcuterie de la mer et des produits frais. L’après-midi, direction les collines du Haut Pays chez Guillaume Carlu à Parenty. Eleveur laitier sur une centaine d’hectare, il élève également un millier de poulets commercialisés en vente directe. L’occasion de découvrir les réalités du métier de paysan d’aujourd’hui, ses difficultés économiques, ses contraintes administratives et environnementales mais aussi les avantages et joies qu’il procure. Présents quotidiennement aux côtés de l’éleveur, Vincent Decroix (Chambre d’Agriculture), Jean Paul Screve (Unéal) et Didier Fermaut (Crédit Mutuel) ont exposé les différentes facettes de leur métier et attiré l’attention des élèves sur le dynamisme des organisations professionnelles agricoles de la région.
Ainsi, les visites ont été riches en enseignements, non seulement pour les élèves, mais également pour les enseignants qui participeront de leur propre aveu avec plaisir à une prochaine édition. Nul doute que les élèves, quant à eux, auront de quoi alimenter leurs réflexions lorsque le choix de leur orientation se présentera.

Remerciements

Nous tenons à remercier les agriculteurs suivants pour l’accueil qu’ils ont réservé aux élèves:
Deldicque Pierre à Helfaut: maraichage biologique et élevage laitier biologique
Dalle Emmanuel à Saulty: arboriculture
Ruffin Jean-Christophe à Mairieux: polyculture élevage laitier
Wyckaert Jacques à Renescure: polyculture élevage laitier
Mme et M. Betrancourt à Noeux-les-Mines: polyculture, élevage lait et transformation
Duterte Dominique à Audinghem: polyculture et élevage porcin
Nous remercions également tous les partenaires qui nous ont accompagnés tout au long de ce projet, les participants au forum et aux tables rondes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui