Le Syndicat Agricole 21 novembre 2013 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Élevage allaitant - Deux journées pour proposer des pistes de progrès aux éleveurs

Des portes ouvertes ont lieu à Haveluy dans le Nord le 17 décembre et à Radinghem dans le Pas-de-Calais le 19 décembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour cette nouvelle édition, l’organisation est la même : réunion en salle le matin, repas le midi et visite d’une exploitation l’après-midi.
Pour cette nouvelle édition, l’organisation est la même : réunion en salle le matin, repas le midi et visite d’une exploitation l’après-midi. - © S. Bourgeois

Produire pour gagner. Tel sera le thème des prochaines journées viande bovine prévues le 17 décembre à Haveluy dans le Nord et le 19 décembre à Radinghem dans le Pas-de-Calais.
L’an dernier, le regroupement des vêlages sur une courte période était au cœur de ces journées intitulées « La viande bovine fait son cinéma ». Pour cette nouvelle édition, l’organisation est la même : réunion en salle le matin, repas le midi et visite d’une exploitation l’après-midi. Deux rendez-vous indispensables pour constater les réalités économiques, définir des objectifs techniques, le tout dans une ambiance conviviale.


Économie, technique et convivialité
- De l’économique : le travail des conseillers des 5 départements Nord-Picardie a permis la collecte de près de 200 GTEV (Gestion technico-économique Viande). Ces chiffres fiables issus de vos élevages sont indispensables pour analyser les différents postes qui constituent la marge de votre atelier viande bovine. Sans remettre en cause le travail réalisé jusqu’à ce jour, des résultats surprenants se dégagent significativement de cette analyse.
- De la technique : il est évident que ces pistes économiques aboutissent à un travail technique. Ceux pour qui la marge est « bonne » sont déjà en avance dans leur élevage mais, pour certains, du travail reste à faire. Ensemble, autour d’un débat, nous analyserons les pistes qui, à court terme, vous aideront à améliorer vos résultats et les orientations à donner à votre élevage et à sa conduite afin de poursuivre la progression.
- De la convivialité : le repas du midi vous permettra d’échanger avec vos collègues éleveurs de viande bovine. Les occasions sont rares de montrer que vous êtes nombreux à être passionnés par l’élevage allaitant et surtout nombreux à être motivés pour avancer.


Guy CORBEILLE
Conseiller référent
Viande Bovine
Chambre d’agriculture de région Nord-Pas de Calais

- © DR

Témoignage – Le Gaec Debuire à Radinghem

Dans le Haut-Pays, l’élevage du Gaec Debuire se compose d’une soixantaine de vaches charolaises conduites en vêlages d’automne sur une période de 3 mois (10 septembre au 10 décembre). Adhérent à Bovins Croissance, toutes les vaches et génisses sont inséminées. La moitié des génisses sont inséminées à 15 mois. Un suivi pertinent de l’élevage permet également d’obtenir des résultats techniques et économiques performants. L’intervalle vêlage-vêlage est de 357 jours et le taux de mortalité était de 6,3 % l’an dernier. La productivité est de 380 kg de viande vive produite par UGB. Le troupeau est conduit sur une surface en herbe de 55 ha l’été, l’alimentation hivernale est composée principalement d’enrubannage complété par des pulpes sèches et un peu de tourteaux de colza. Les veaux sont vendus broutards avec une moyenne de 362 kg vif à 7 mois.
Chez les Debuire, l’organisation rigoureuse du troupeau est une des clés de la réussite. Rendez-vous à Radinghem le 19 décembre.
Surveillez l’arrivée de vos tableaux de bord, une invitation y sera jointe… retournez-nous au plus vite le bulletin d’inscription accompagné du montant de votre participation. Nous espérons vous retrouver nombreux à ces journées !

- © DR

Témoignage - Philippe Callens à Haveluy

Dans la région de Valenciennes, l’élevage de Philippe Callens à Haveluy se compose d’une soixantaine de vaches allaitantes charolaises conduites en vêlage d’automne sur une période de 2 mois et demi (15 septembre à fin novembre). Adhérent à Bovins Croissance, Philippe insémine la totalité de son troupeau. Le souci d’une conduite rigoureuse lui permet d’atteindre de très bons résultats techniques et économiques. Avec un intervalle vêlage-vêlage de 369 jours et un pourcentage de mortalité de 4,6 % l’an dernier, il affiche une productivité de 472 kg de viande vive produite par UGB. Le troupeau est conduit sur 36 ha d’herbe l’été et l’alimentation hivernale est principalement composée d’aliments secs (pulpes sèches, céréales et tourteaux). Le lot de veaux mâles est complété de quelques achats de broutards (limousins) et engraissés en taurillons vendus à 440 kg de carc à 17,5 mois. Un exemple intéressant qui mérite toute votre attention. Pour en savoir plus, rendez-vous à Haveluy le 17 décembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui