Le Syndicat Agricole 20 janvier 2017 à 09h00 | Par Le Syndicat Agricole

Dunkerque : Le troisième port maritime français affiche ses ambitions

Le port de Dunkerque a tenu sa conférence de presse annuelle le 12 janvier à Lille.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 © Jean-Louis Burnod/Happyday Stéphane Raison, président du directoire du grand port maritime de Dunkerque, et François Soulet de Brugière, président du conseil de surveillance. © DR

En 2016, le trafic annuel du port de Dunkerque a atteint 46,7 millions de tonnes, soit une légère progression de 0,3 % par rapport à 2015. Une satisfaction pour les dirigeants du troisième port maritime français qui ont communiqué leurs résultats à l’occasion d’une conférence de presse organisée le 12 janvier dans les locaux de l’École supérieure de journalisme de Lille. Ce maintien du trafic intervient dans un contexte de conjoncture difficile avec notamment les arrêts techniques pour maintenance d’un haut-fourneau de l’usine ArcelorMittal, du site pétrochimique de Versalis, la fermeture définitive de SRD (société de raffinerie de Dunkerque) et le décalage de l’ouverture du terminal méthanier. S’ajoute à cela une mauvaise récolte céréalière qui pénalise les exportations depuis l’été 2016.

Céréales : s’adapter pour faire face à la mauvaise récolte
Pour autant, la Sica Nord Céréales réalise le 2e meilleur résultat de son histoire en 2016 avec 2,8 millions de tonnes exportées, soit un recul de près de 8 % par rapport à l’exceptionnelle campagne d’exportation de 2015. Pour l’activité de 2017, Nord Céréales va devoir faire preuve de beaucoup de réactivité pour faire face au manque de disponibilités pour l’export. Elle se mobilise notamment pour développer l’activité import (céréales, engrais, bois). Concernant les exportations de céréales de la récolte 2016, 600 000 tonnes ont malgré tout été chargées à Dunkerque. 180 000 tonnes de blé meunier sont parties en Algérie, 130 000 tonnes en Belgique et aux Pays-Bas, des bateaux ont été chargés à destination de Cuba ou encore du Yémen. Un chargement d’orge de printemps a été exporté vers la Chine, du blé fourrager vers les États-Unis et enfin, de l’orge d’hiver a pris la direction de la Tunisie. « Du blé meunier a pu être exporté grâce au travail de tri et de nettoyage des organismes collecteurs et de Nord Céréales », se félicite Joël Ratel, directeur de la Sica. Pour cette campagne, la structure ambitionne de parvenir à l’équilibre en termes de résultats nets.
En fruits et légumes (produits à température dirigée), ce sont 500 000 tonnes de marchandises, principalement des bananes, qui ont transité par le port de Dunkerque. Ce qui en fait le principal port français d’importation de fruits en conteneurs. En 2016, un projet autour de la banane française, porté par l’Union des groupements de producteurs de bananes de Guadeloupe et de Martinique (UGPBan), a permis de créer une centaine d’emplois. « Notre objectif est que Dunkerque devienne la porte d’entrée des produits à température dirigée pour tout le nord de l’Europe », indique Stéphane Raison, président du directoire du grand port maritime de Dunkerque.
Pour 2017, parmi les différents projets d’investissement du port figurent, pour un montant de 24,4 millions d’euros, les travaux d’extension du quai de Flandre (terminal à conteneurs du port ouest) de 500 m (18 mètres de tirant d’eau). « L’objectif de nos différents investissements est de rester performants et compétitifs afin de convaincre les chargeurs de faire passer leurs marchandises par Dunkerque », assure Stéphane Raison.

Virginie Charpenet

Parc éolien offshore : les discussions sur l’implantation toujours en cours

Le projet de parc éolien offshore est toujours à l’étude à Dunkerque. Dans le cadre de la concertation publique organisée par l’État l’été dernier pour déterminer la zone d’implantation des éoliennes, le port de Dunkerque a alerté les autorités sur la nécessité pour le futur site de ne pas empièter sur le passage des bateaux pour entrer dans le port. La décision finale sur l’implantation devrait être prise par Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, en avril. En parallèle, le port de Dunkerque est en discussion avec le groupe Vinci concernant l’implantation d’une usine de construction de mâts d’éoliennes. L’implantation d’éoliennes offshore au large de Dunkerque pourrait constituer un contexte favorable pour Vinci pour lancer son propre projet (200 emplois à la clé).


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui