Le Syndicat Agricole 24 mai 2015 à 08h00 | Par Le syndicat agricole

Conférence : financer la conservation de la nature, un casse-tête

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«La puissance publique a un rôle incontournable» dans le financement de la conservation de la nature, a indiqué l'économiste Aurélien Guingand, lors d'une conférence organisée par l'Agence Française de Développement. La puissance publique intervient par le biais de financements mais également par la mise en oeuvre de politiques protectrices de la nature. Près d'une centaine d'auditeurs (associations, sociologues, institutions publiques) était venue chercher des pistes de réponse à la question «Qui finance la conservation de la nature?». Les initiatives privées seraient aussi à encourager. Des instruments financiers existent, mais qu'ils soient publics ou privés, tous ont leurs limites et effets pervers. «Il faut les combiner et en inventer de nouveaux», insiste Alain Karsenti, économiste au Cirad. Un constat a fait l'unanimité: la croissance démographique pose de sérieux problèmes à la biodiversité. «Il faudra une rupture radicale dans les modes de consommation et les habitudes nutritionnelles», selon les intervenants.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui