Le Syndicat Agricole 06 février 2014 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Comportement - Les performances d’apprentissage dépendent du tempérament de chaque cheval

Existe-t-il des bons et des mauvais élèves à l’école des chevaux ? Comment améliorer les performances d’apprentissage de son cheval ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’enrichissement du milieu de vie permet de moduler le tempérament : les chevaux enrichis sont moins peureux et moins sensibles tactilement que les chevaux « appauvris ».
L’enrichissement du milieu de vie permet de moduler le tempérament : les chevaux enrichis sont moins peureux et moins sensibles tactilement que les chevaux « appauvris ». - © DR

Les capacités d’apprentissage des chevaux sont sollicitées au quotidien, des premières manipulations du poulain jusqu’au travail des chevaux de haut niveau. Les cavaliers observent que les performances d’apprentissage et de mémoire sont fortement variables d’un individu à l’autre. Certaines études scientifiques suggèrent que cette variabilité pourrait s’expliquer par des différences de tempérament ou personnalité (cf. encadré « Zoom sur... »). D’autres soulignent que le niveau de stress pourrait également jouer un rôle. Par exemple, certains chevaux pourraient être avantagés en conditions non stressantes, mais désavantagés en cas de stress. L’Inra Val de Loire a mené sa propre expérience, soutenue par l’IFCE et la région Centre. L’objectif de ces travaux était de déterminer quelle(s) dimension(s) de tempérament joue(nt) un rôle dans les performances d’apprentissage, et quelles sont les conditions les plus favorables pour apprendre en fonction du tempérament de chaque cheval. Lors de chaque expérimentation, la première étape consistait à caractériser le tempérament de chaque cheval. La deuxième étape consistait à évaluer les performances d’apprentissage des chevaux en les soumettant à différents tests de mémoire et différentes tâches d’apprentissage dites « instrumentales » (encadré « À savoir »).


Influence de la dimension « peur »
Dans un environnement non stressant, l’influence du tempérament sur les performances dépend de la tâche à apprendre. La dimension de peur a, en particulier, un rôle déterminant. Toutefois, dans des conditions non stressantes, elle a parfois un effet facilitateur, parfois un effet délétère sur les performances d’apprentissage. Les chevaux les plus peureux en particulier,  apprennent plus rapidement des tâches qui induisent elles-mêmes un certain état de stress chez l’animal, par le biais de l’utilisation de renforcements négatifs. Les chevaux peureux présentent également de meilleures performances de mémoire de travail (ou mémoire à court terme), ce qui pourrait s’expliquer par un état d’éveil supérieur chez ces chevaux. En revanche, les chevaux peureux s’avèrent être les moins performants lors de tâches impliquant des renforcements positifs (récompense alimentaire).


En cas de stress, les chevaux peureux toujours désavantagés
Alors qu’en l’absence de stress les relations entre dimension de peur et apprentissage dépendent de la tâche d’apprentissage, les résultats sont univoques dès lors que des facteurs de stress sont ajoutés : les chevaux peureux sont toujours désavantagés, quelle que soit la tâche ! Par exemple, alors qu’ils présentent les meilleures performances de mémoire de travail en l’absence de stress, les chevaux peureux présentent les plus mauvaises performances en cas de stress. Dans d’autres études, montrant un effet globalement délétère du stress sur l’apprentissage instrumental, cette altération des performances est amplifiée chez les chevaux peureux.
Outre un effet sur le niveau de performance, les chevaux peureux présentent une forme de rigidité dans leurs réponses. En effet, il a été observé qu’une fois qu’ils ont appris une tâche, les chevaux peureux continuent à répondre plus longtemps que les autres chevaux, même en l’absence de récompense ou de renforcement négatif. Ce caractère persévérant des chevaux peureux pourrait être un atout dans la pratique, puisque ces chevaux répondent de façon constante une fois la tâche apprise, même si le cavalier cesse de le récompenser ou d’agir avec ses aides. Cependant, d’autres études laissent penser que cette rigidité comportementale pourrait être associée à des comportements stéréotypiques, appelés également « tics » dans la pratique, ce qui serait un problème. Cette piste reste donc à explorer.


Optimiser les performances d’apprentissage
Nous avons réalisé une étude où deux lots de jeunes chevaux âgés de 1 an ont été maintenus pendant 12 semaines en conditions de vie appauvries ou enrichies. Le lot « appauvri » vivait en box individuel, recevait une alimentation concentrée et était régulièrement sorti individuellement en paddock. Le lot « enrichi » vivait en box individuel avec une litière de paille et était confronté à de nombreuses stimulations, comme l’introduction d’objets nouveaux, de jouets, et une alimentation variée. De plus, il était sorti toutes les nuits au pré et en groupe. Nous avons alors observé que l’enrichissement du milieu de vie a permis de moduler le tempérament : les chevaux enrichis étaient moins peureux et moins sensibles tactilement que les chevaux appauvris. De plus, l’enrichissement du milieu de vie a également permis d’augmenter leurs performances lors d’un apprentissage complexe consistant pour les chevaux à adapter leurs réponses à des changements de consignes successifs et de difficulté croissante. Enfin, l’enrichissement a eu un effet positif sur le bien-être des animaux et a limité l’apparition de comportements dangereux pour l’Homme lors des manipulations.
Cette thèse contribue à mieux connaître les atouts et faiblesses de chaque type de cheval en termes de capacité à apprendre. Ce travail peut, tout d’abord, permettre d’établir de nouveaux critères de sélection en fonction de l’utilisation future du cheval. Par exemple, un cheval peureux peut se révéler particulièrement performant s’il est travaillé dans des conditions qui lui sont familières, mais un cheval moins peureux pourrait être plus adapté si l’animal est destiné à apprendre de nouvelles tâches en conditions stressantes. Il est aussi possible de personnaliser la méthode de travail à chaque cheval. Enfin, des recommandations concernant les conditions de vie des chevaux peuvent être proposées afin d’optimiser leurs performances d’apprentissage, comme enrichir leur milieu de vie en favorisant les sorties au pré, les contacts sociaux et certains aménagements dans leur environnement et leur alimentation.


Mathilde Valenchon
INRA-IFCE

Article fourni par l’Institut français du cheval et de l’équitation et disponible sur www.haras-
nationaux.fr

Zoom sur... Les 5 dimensions du tempérament

Le tempérament des chevaux peut se décrire selon cinq axes, appelés également dimensions : la peur, la grégarité, la réactivité à l’Homme, l’activité locomotrice et la sensibilité sensorielle (tactile et auditive).

Qu’est-ce que l’apprentissage instrumental ?

Un apprentissage instrumental consiste à apprendre à un individu à réaliser une action (ex. avancer) lorsqu’il reçoit un signal (ex. une pression de jambe) afin d’éviter des renforcements négatifs (ex. une forte pression de jambe) et/ou afin que des renforcements positifs soient émis (ex. récompense alimentaire). Il s’agit d’une forme d’apprentissage largement répandue dans le cadre de l’éducation et du dressage des chevaux. C’est pour cette raison que les travaux présentés ici ont ciblé cette forme d’apprentissage en particulier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui