Le Syndicat Agricole 30 mai 2014 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Communication - Nuit verte 2014 : agriculture et biodiversité

La FRSEA et des producteurs régionaux étaient présents le week-end dernier à Paris lors de la seconde édition de Nuit Verte, pour voir l’agriculture sous un autre jour.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Nuit Verte, pour voir l’agriculture sous un autre jour.
La Nuit Verte, pour voir l’agriculture sous un autre jour. - © DR

La Nuit Verte est un événement qui invite le grand public à découvrir le monde agricole sous un jour nouveau. Organisée par la FNSEA Nord-Bassin parisien, dans le prolongement du recueil « Agriculture et biodiversité : une alliance féconde » et de la journée internationale de la biodiversité du 22 mai, cette deuxième édition avait pour objectif de donner au grand public et aux médias un éclairage inédit sur le monde agricole et ses partenaires.
Elle s’est déroulée les 23 et 24 mai 2014 à Paris, dans les jardins du Trocadéro, au pied de la Tour Eiffel. Ce rendez-vous de communication a permis de toucher des dizaines de milliers de visiteurs venus à la rencontre des agriculteurs pour parler agriculture et biodiversité. Aussi nombreux que lors de la première édition, les Parisiens et les touristes ont bravé la pluie pour se rendre sur le site. Inscrite dans une démarche originale et rassembleuse, la Nuit Verte a proposé un parcours ludique et pédagogique pour les publics de tous âges. L’occasion pour eux de découvrir les actions concrètes réalisées par les agriculteurs et leurs partenaires en faveur de la préservation de la biodiversité, thème de cette édition 2014. En initiant ce rendez-vous entre Parisiens et agriculteurs dans une ambiance positive et conviviale, la Nuit Verte a relevé le défi et créé l’effervescence collective autour de ce thème. L’occasion ainsi de rappeler les valeurs fondamentales que sont l’agriculture nourricière, l’agriculture au cœur des enjeux environnementaux et l’agriculture à la pointe de l’innovation.


Des animations variées
Les deux jours ont été riches en animations et en temps forts : parade de tracteurs, enherbement du Pont d’Iéna, visite du parcours de la biodiversité par quelques 200 élèves, dégustation de produits locaux des producteurs, découverte de la ferme pédagogique, ainsi qu’un grand quizz se sont enchaînés pour le bonheur de toutes les générations présentes. Dans le même temps, se déroulaient des débats télévisés et des tables rondes sur l’agriculture. La première portait sur les échanges agricoles France-Afrique, la seconde sur l’évolution des pratiques en agriculture et le respect de la biodiversité et la dernière sur la manière dont le monde agricole intègre la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) dans son quotidien. Le grand concert de la Nuit Verte, en présence du DJ Cut Killer, de l’humoriste Ramzy, de la chanteuse malienne Fantani Touré et de l’« électro-dandy » Alex des Synapson, a clôturé en beauté ces deux jours de festivités, sous les yeux ravis d’un jeune public averti. Luc Smessaert, président de la FNSEA Nord-Bassin parisien, a tenu, au nom des organisateurs, à « saluer et à remercier l’ensemble des partenaires et la forte implication des agriculteurs présents qui ont transmis leur passion pour leur métier et leurs produits. L’objectif de faire souffler un vent de modernité sur l’agriculture a été brillamment rempli. »

Zoom sur... Assurer la vitrine du Nord-Pas de Calais

Les producteurs de la région étaient présents à la Nuit Verte pour faire découvrir et vendre les produits régionaux. Beau succès, tous les stocks ont été écoulés. Pour Marie-Henriette Hemesdaële, présente avec l’équipe de l’ARVD, « nous avons assuré la vitrine du Nord-Pas de Calais. La région et ses producteurs étaient bien représentés et nous avons mis nos produits phares à l’honneur ».
Bertrand Coustenoble, de la Ferme des mottes, proposait sa bière fermière. « Vendre ses produits au pied de la Tour Eiffel est une belle expérience. Nous avons vu beaucoup de touristes, mais aussi des Parisiens et même des Dunkerquois qui vont revenir la semaine prochaine à Ferme en Ville. Les gens sont vraiment demandeurs de produits porteurs de sens, d’une histoire, valorisés par leur producteur ».
Laurent Bauduin, de Doignies, venu avec viande de veau et glaces fermières, a beaucoup vendu aux touristes. « J’ai justement repris depuis quelques temps des cours d’anglais en famille. Même si je dois encore progresser, ça m’a bien servi pour échanger avec tous les clients internationaux. »
Un grand merci aux producteurs présents !

Point de vue de Denis Bollengier, membre du comité de pilotage Nuit Verte


Communiquer, c’est essentiel

Expliquer ce que l’on fait, les pratiques de notre métier, échanger avec d’autres sur les problématiques de nos territoires est plus que jamais nécessaire. Le métier d’agriculteur a beaucoup changé depuis 10 ans. Il s’agit désormais, pour une agriculture moderne et comprise de tous, de faire connaître notre savoir-faire. Des opérations comme Nuit Verte sont essentielles pour présenter notre agriculture aux citoyens. Ces évènements de communication sont destinés à nouer un lien fort et constant entre le monde rural et le monde urbain. Face aux idées reçues, à la méconnaissance, nous devons continuer à promouvoir l’image de l’agriculture et de ses filières. Tout l’enjeu de ce genre d’opération est de présenter avec vérité l’agriculture actuelle, celle que nous pratiquons dans nos fermes. Il ne faut pas complaire le grand public dans des clichés qui n’ont plus rien à voir avec la réalité. Il faut être vrai avec nos concitoyens, c’est la seule manière de créer un lien sincère et de toujours améliorer la confiance dans notre agriculture et nos produits et de démontrer nos efforts constants pour préserver le respect de la nature et de la biodiversité.
La Nuit Verte, comme tous les évènements que nous pouvons organiser en région comme Ferme en Ville ce week-end et Terres en Fête en juin, contribuent à donner une image plus juste de l’agriculture, moderne et responsable.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui