Le Syndicat Agricole 11 décembre 2014 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Circuits courts - Un site internet pour géolocaliser les produits locaux du Nord-Pas de Calais

Avec « ouacheterlocal.fr », les consommateurs de la région pourront trouver des produits agricoles locaux près du lieu où ils se trouvent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouveau site internet référence 736 points de vente géolocalisés dans la région.
Le nouveau site internet référence 736 points de vente géolocalisés dans la région. - © DR

La Chambre d'agriculture de région a mis en ligne, le 2 décembre, un nouveau site internet, « ouacheterlocal.fr », présentant l'offre en circuits alimentaires de proximité dans le Nord-Pas de Calais. En limitant au maximum la distance kilométrique et les intermédiaires entre le lieu de production et le lieu de consommation, ce mode de commercialisation favorise le lien entre producteurs et consommateurs. « Ce site internet est pour notre région une nouvelle dynamique dans la promotion partagée de nos produits locaux », indique Laurent Verhaeghe, président du Comité régional de promotion Nord-Pas de Calais. Avec ce site, la préoccupation première de la Chambre d'agriculture et de ses partenaires est d'être en adéquation avec les attentes des consommateurs, de plus en plus exigeants en termes de temps, de disponibilité, et de fiabilité des informations. « Après le prix, le manque d'informations est le deuxième frein à l'achat de produits locaux », souligne Corinne Tellier, responsable du département diversification et promotion de la Chambre de région.


« Une nouvelle dynamique de territoire »
Cette initiative est le fruit d'une démarche collaborative, entreprise dans le cadre de l'action 7 du réseau rural et périurbain, dont la Chambre de région est chef de file. La création de l'outil a été financé par le Conseil régional et la Draaf. Le recensement des points de vente et des producteurs n'a pu se faire qu'avec l'implication des territoires et des réseaux déjà existants (ARVD, Bienvenue à la Ferme, Amap), dans le but de fournir aux consommateurs l'information la plus complète possible.
Producteurs et points de vente s'engagent ainsi sur l'origine des produits (issus exclusivement des exploitations agricoles du Nord-Pas de Calais, traçabilité...), sur la qualité (fraîcheur optimale, produits de saison, sélection attentive avant la mise en vente...), la commercialisation (à la ferme, sur un marché, sur un point de vente de proximité, mise à jour régulière des informations au consommateur...). À ce jour, 13 territoires et 3 réseaux ont partagé leurs données, ce qui représente 562 producteurs référencés pour 736 points de vente géolocalisés.
« D'autres territoires nous ont déjà fait part de leur volonté de nous rejoindre et ainsi de venir grossir l'offre en circuits alimentaires de proximité », explique-t-on du côté de la Chambre de région.


Simplicité d'utilisation
Le site a été pensé et développé en « responsive design » ; son format s'adapte aux tablettes, aux smartphones et aux ordinateurs. « Tout est fait pour faciliter l'accès aux informations et ainsi promouvoir l'accessibilité aux produits de notre région », insiste Rodrigue Przymenski du Comité régional de promotion. Son utilisation est simple. Il suffit en effet de quelques clics pour trouver où acheter des produits locaux que l'on soit chez soi, sur son lieu de travail ou parti pour le week-end. Sur la page d'accueil du site, l'accès aux informations se fait de plusieurs manières via les onglets produits classés par famille (fruits, légumes, viandes, poissons, boissons, produits laitiers en passant par les gaufres et autres confitures). Il est également possible de repérer les points de vente sur la carte inter­active ou encore saisir le code postal du lieu où l'on se situe. Et ce n'est pas fini, car la vraie nouveauté : c'est la géolocalisation.


Géolocalisation
Plus qu'un simple annuaire en ligne, le site ne fait pas que référencer les points de vente qui proposent des produits du Nord-Pas de Calais. Il géolocalise ceux qui se trouvent au plus près du lieu où l'on se trouve. Le module « mon circuit de course », permet ainsi d'optimiser son parcours tout en évitant les kilomètres superflus. Autre avantage, la possibilité de faire des suggestions aux consommateurs. Ces derniers peuvent découvrir d'autres produits sur leur trajet, voire des parcours alternatifs. Enfin, on peut consulter l'agenda qui annonce les principaux événements se déroulant dans les territoires, ainsi que des fiches de présentation des produits de saison.


MDS

Zoom sur... Les produits locaux : un marché bien réel mais peu balisé

Il existe peu d'études et de données pour quantifier économiquement le marché des produits locaux. La plupart d'entre elles ont été réalisées sous forme de sondages et s'intéressent plus aux circuits de commercialisation qu'à l'origine des produits. On sait ainsi qu'en France, le premier lieu d'approvisionnement alimentaire reste les grandes surfaces. Les critères qui expliquent ce choix sont la proximité et le prix. Ainsi, plus de 56 % de la population (principalement les ménages financièrement contraints et les jeunes ménages périurbains) les fréquenteraient quasi-exclusivement. Même si leur nombre est en augmentation (+ 4,2 % entre 2007 et 2009), les « adeptes de la proximité » ne représenteraient que 16 % des consommateurs. Concernant plus particulièrement les produits locaux, en fonction des sources, de 40 à plus de 80 % des consommateurs déclarent acheter des produits locaux (plus ou moins régulièrement) ou privilégier la fabrication locale. D'après un sondage Ipsos, réalisé en février 2014 pour le réseau Bienvenue à la ferme, les produits locaux sont achetés sur les marchés (73 %), en grande surface (68 %) dans les commerces de proximité (65 %) et directement auprès des producteurs (61 %). À noter que 65 % des acheteurs ne parcourent pas plus de 10 km pour se rendre dans une ferme.

Quels sont les principaux freins à l'achat de produits locaux ?
À tort ou à raison, leur prix est considéré comme trop élevé. Une idée amplifiée par la crise qui a poussé les Français à acheter moins et a accentuer la « recherche de prix bas », au détriment des circuits de commercialisation type marché et petits commerces, où les produits locaux sont plus présents. Le deuxième frein cité est l'accessibilité, qu'il s'agisse de la présence de points de vente de produits locaux à proximité de leurs lieux de vie ou de l'information sur ces lieux et sur les produits. Au final, il ne faut pas non plus sous-estimer « l'inertie » des consommateurs (70 % d'entre eux préférant la tranquillité plutôt que le changement), ainsi que l'effet de génération, c'est-à-dire les habitudes de consommation prises depuis le plus jeune âge.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui