Le Syndicat Agricole 25 juillet 2013 à 11h20 | Par Le Syndicat Agricole

Céréales - Des rendements corrects pour l’orge d’hiver

La moisson de l’orge d’hiver s’annonce très satisfaisante, notamment en qualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les orges d’hiver sont globalement de bonne qualité, avec un PS autour de 70.
Les orges d’hiver sont globalement de bonne qualité, avec un PS autour de 70. - © V. Marmuse, CAIA
Comme pour l’ensemble des céréales, la récolte de l’orge d’hiver est tardive ; elle a débuté en fin de semaine dernière. « Ça va aller relativement vite », assure Philippe Leclercq, directeur des ventes du Groupe Carré. Craignant l’arrivée des orages, les agriculteurs devraient
avoir fini le battage en cette fin de semaine. Concernant le Haut-Pays, les récoltes n’étaient toutefois pas commencées en milieu de semaine. « Arras et Maubeuge devraient quant à eux avoir fini en cette fin de semaine », précise Marc Dupayage, responsable technique d’Unéal. En Flandre, la récolte n’a débuté qu’en début de semaine, petit à petit.
« Ce n’est pas trop mal en quantité et en qualité, poursuit Philippe Leclercq. Les rendements sont hétérogènes ; comme souvent, il y a toujours des zones ou des parcelles moins bonnes. Mais globalement, ils sont satisfaisants voire très satisfaisants, entre 90 et 100 qx. » « Les conditions de semis ont été très déterminantes, assure Marc Dupayage. Puis les excès d’eau et les températures froides de mars et surtout le manque d’énergie lumineuse ont pu être pénalisants. » « Le rendement le moins bon se situe à 65 qx, et le plus élevé à 100. On aura une moyenne autour de 75 qx », ajoute le responsable technique d’Unéal. En Flandre, en début de récolte, « les rendements ne semblent pas trop mauvais, de 80 à 100 qx », précise Didier Vereecke, directeur général de la coopérative La Flandre.
La qualité quant à elle est partout au rendez-vous, avec un PS de 65 à 70.

Laura Béheulière



Récolte du blé dans 10 à 15 jours
Concernant le blé, « la grosse chaleur a permis de rattraper une partie du retard, assure Philippe Leclercq, du Groupe Carré. Alors qu’il y avait encore 15 jours de retard de végétation fin juin, on pourrait retrouver des dates de récoltes quasi normales si la météo continue ainsi, avec un démarrage de moisson dans 10 à 15 jours. Les rendements ne seront pas très élevés ; avec l’accélération de la maturité on pourrait perdre quelques quintaux. Mais rien à dire sur la qualité à ce jour ; concernant la fusariose, c’est une année moyenne à faible, et pour les protéines il n’y a pas de problème pour l’instant. Dans le sud de la France par contre, il pourrait y avoir des problèmes de qualité, ce qui pourrait nous être profitable. »
« Le coup de chaleur a été impactant, affirme quant à lui Marc Dupayage d’Unéal. Il y aura des rendements hétérogènes. Une deuxième semaine à 33 °C risque de nuire au blé. » En Flandre, suite au coup de chaleur, les blés ont changé en début de semaine : « Visuellement, on a l’impression d’un impact négatif, précise Didier Vereecke, directeur de La Flandre. Ils ont bien blanchi. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui