Le Syndicat Agricole 25 avril 2015 à 12h00 | Par Le syndicat agricole

Appel à projets pour appliquer l’amidon à des peintures et plastifiants

Un appel à projets a été lancé par l’Institut français des matériaux agro-sourcés (Ifmas) auprès des entreprises de fabrication de peintures, plastifiants et revêtements pour multiplier les applications de l’amidon dans la fabrication de ces produits.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ce premier appel à projets suit une feuille de route technologique définie pour la période 2016-2018.
Ce premier appel à projets suit une feuille de route technologique définie pour la période 2016-2018. - © DR

L’Ifmas veut multiplier les applications de l’amidon aux industries utilisatrices que sont les entreprises de fabrication de peintures, plastifiants, revêtements de sol et d’habitacle de trains, de boîtiers électriques. Il s’agira pour cet institut de recherche-développement (R&D) de mettre au point des solutions biosourcées, en s'appuyant sur les demandes techniques des industriels. Ce premier appel a projets suit une feuille de route technologique définie pour la période 2016-2018.

Blé et pomme de terre, paille et tiges
Un premier volet consistera à optimiser les matières premières les plus adéquates comme le blé et la pomme de terre. Il s’agira de sélectionner les variétés d’amidon les plus intéressantes (contenu en amidon, taille des grains) par criblage végétal et de « comprendre les mécanismes de contrôle de la structure de l’amidon au cours de la biosynthèse ». Ce volet comprendra aussi la R&D sur l’amidon issu de matières premières cellulosiques, pour ne pas perdre de vue que les produits comestibles sont destinés en priorité à l’alimentation humaine et qu’il est préférable de travailler avec des matières premières peu coûteuses. Un autre volet consistera à synthétiser les molécules obtenues pour les transformer synthons (briques de base de l’industrie chimique), afin « d’obtenir des molécules plateformes aptes à engendrer un grand nombre de produits chimiques différents ». Ces molécules pourront entrer dans la composition des peintures et plastifiants, et également des cosmétiques et encres. Et d’autre part en polymères biosourcés « destinés aux marchés des plastiques et composites, ainsi que des peintures et revêtements », a précisé l’Ifmas.

 

L’Ifmas compte parmi ses actionnaires fondateurs, l’amidonnier Roquette et le semencier Florimond-Desprez. Les autres actionnaires fondateurs sont des universités (notamment l’Université de Chimie de Lille), des centres de recherche (entre autres, l’Inra, le CNRS), et la société Mäder (qui fabrique des peintures industrielles). À noter la prÉsence, parmi ces actionnaires historiques, du pÔle de compétitivité Matikem, spécialiste en matériaux et chimie verte.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui