Le Syndicat Agricole 23 avril 2015 à 08h00 | Par Le Syndicat Agricole

Anticiper pour mieux gérer son grenier

Depuis 2014, l'Afdi Nord-Pas de Calais a un nouveau partenaire au Togo: l'UROPC-M.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'UROPC-M apporte à ses membres un appui à la production, en leur facilitant l'accès aux intrants, au crédit et aux équipements, et en leur fournissant un appui technique.
L'UROPC-M apporte à ses membres un appui à la production, en leur facilitant l'accès aux intrants, au crédit et aux équipements, et en leur fournissant un appui technique. - © Afdi

L'Union régionale des organisations de producteurs de céréales de la région Maritime, l'UROPC-M est une organisation agricole régionale à vocation coopérative, elle est principalement organisée autour de la filière maïs-céréales, les cultures les plus produites au Togo. Elle s'est donnée pour objectif de professionnaliser cette filière dans la région maritime au sud du pays. Elle apporte à ses membres un appui à la production, en leur facilitant l'accès aux intrants, au crédit et aux équipements, et en leur fournissant un appui technique. Elle leur propose également un appui à la commercialisation à travers la vente groupée de maïs sous contrats.
Les premières activités lancées l'année dernière ont permis aux deux partenaires d'approfondir les thématiques d'accompagnement et de préciser les actions prioritaires à mener pour 2015-2017 (cf. encadré « Zoom sur... »).
Parmi les activités à mener dès 2015, la mise en place d'un service de conseil de gestion auprès des producteurs. Un sujet que connaît bien l'Afdi Nord-Pas de Calais, puisqu'elle a déjà appuyé la Fédération des paysans du Fouta Djallon (FPFD), en Guinée, dans la conception d'un dispositif semblable. L'objectif est de donner aux agriculteurs des outils et des méthodes pour qu'ils gèrent mieux leur récolte.
En effet, parmi les membres du nouveau partenaire du Togo, certains paysans connaissent encore des périodes de soudure alimentaire. Cette période correspond au moment de l'année où les stocks de céréales de la famille sont épuisés, où la nouvelle récolte n'est pas encore prête et où la trésorerie ne permet pas d'acheter les céréales nécessaires pour nourrir la famille correctement. Une période de l'année où l'on se serre la ceinture...
C'est le cas de 40 % des membres du groupement Alodo, rencontrés en novembre dernier lors d'une mission sur le terrain de l'Afdi NPDC. Ce groupement, composé de 15 personnes dont 10 femmes, a été créé pour lutter contre la pauvreté des sols et améliorer les récoltes. « Avant la création du groupement, explique le président, c'était 100 % des membres qui étaient en insécurité alimentaire. L'UROPC-M nous a permis d'accéder à des formations techniques pour améliorer la fertilité des sols. Nos rendements ont beaucoup augmenté. Nous avons aussi mis en place un Groupement d'épargne et de crédit (GEC) pour accéder plus facilement au crédit et pouvoir acheter les intrants nécessaires (semences, engrais) en début de campagne agricole. Aujourd'hui, 60 % de nos membres mangent à leur faim. ».
C'est mieux mais pas suffisant. Pour être vraiment efficace, produire plus doit aller de paire avec une meilleure gestion des productions. C'est pour cela que l'UROPC-M et l'Afdi NPDC vont introduire dès 2015 des modules de formation à la gestion des stocks alimentaires. Les producteurs manquent souvent d'outils pour bien évaluer ce qui sera nécessaire pour nourrir la famille, pour les semences, pour les petits besoins, etc. La méthode de réflexion proposée par l'outils de gestion se découpe en 3 étapes :
1. Prévoir ce qu'il faut (besoins).
2. Connaître ce qu'ils ont (quantité disponible).
3. Voir si ce sera suffisant, et dans le cas contraire, trouver des solutions (anticiper-gérer).
Ces modules viendront compléter ceux sur l'amélioration de la fertilité des sols. Ils ont fait leurs preuves au Burkina Faso. Espérons que fin 2015, les membres du groupement Alodo pourront tous affirmer se nourrir correctement toute l'année !

 

L'UROPC-M en chiffres :
2008 : création.
2 431 c'est le nombre de producteurs adhérents, dont 53 % de femmes.
68 % de jeunes.
12 paysans-relais.
3 salariés dans l'équipe.

3 questions à... Eya Agbota, trésorière de l'UROPC-M et présidente d'une Union

« Je sensibilise les autres femmes et les pousse à être courageuses »

Quelle place de la femme dans l'agriculture au Togo ?
Chez nous, nos grands-mères s'occupaient de la cuisine pour nourrir les paysans qui s'entraidaient d'un champ à l'autre. Aujourd'hui, ça ne fonctionne plus comme cela. La femme doit toujours aider son mari mais elle peut avoir son propre champ. Si les champs du mari ne suffisent plus à nourrir toute la famille, ce sont les femmes qui complètent.

Vous êtes la seule femme présidente de votre union, qu'est-ce qui freine les femmes à prendre des responsabilités, à s'engager ?
L'analphabétisme. Les femmes en ont honte et se sentent inférieures aux hommes. Les hommes sont mieux scolarisés que les femmes.
De plus, elles ont plus de travaux que les hommes : les champs, les enfants, le foyer... Il est donc difficile de passer du temps pour les réunions de coop.

Qu'est ce qui vous a donné envie de prendre la présidence ?
Avant cela, j'ai été trésorière pendant 6 ans. On nous a formées pour nous pousser à prendre des décisions, à aller vers la parité. J'ai proposé ma candidature et les gens ont voté pour moi. J'avais le soutien du président de l'UROPC-M et des membres des CA.
Je sensibilise les autres femmes, les pousse à être courageuse et à ne pas écouter les moqueries des hommes. Les hommes nous sous-estiment. Même encore aujourd'hui dans mon groupe, je dois me battre tous les jours, mais je compte renouveler mon mandat.

Zoom sur... Un partenariat entre l'UROPC-M et l'Afdi

Le partenariat entre l'UROPC-M et l'Afdi Nord-Pas de Calais s'est ouvert en 2014 ; une convention de partenariat a été signée pour 2014-2017. Les actions s'articulent autour des axes suivant :
Appui institutionnel : renforcement de l'organisation coopérative de l'OP et de ses membres.
Appui à la commercialisation : développement de la contractualisation et recherche de nouveau débouchés.
Mise en place d'un service de conseil à l'exploitation familiale pour renforcer les capacités de gestion et de décision des producteurs.
Amélioration de la gestion du petit matériel en commun.

3 occasions de rencontrer notre partenaire cette année

Le président et le directeur de l'UROPC-M seront accueillis dans le Nord-Pas de Calais du 19 au 29 mai. L'occasion pour Afdi NPDC d'organiser deux temps d'échanges ouvert à tous :
- une soirée conviviale le 22 mai au lycée agricole Savy Berlette (inscriptions au 03 21 60 57 48) ;
- l'assemblée générale de l'Afdi NPDC : une table ronde sera organisée et nos invités témoigneront du rôle du développement des coopératives dans le développement local.
L'Afdi NPDC organise également un voyage découverte au Togo du 24 novembre au 4 décembre 2015. Une occasion exceptionnelle de découvrir le pays, sa culture et son agriculture en dehors des parcours touristiques classiques.
Pour plus d'informations ou vous inscrire à l'un de nos événements, contactez Aurélie Cerisot : 03 21 60 57 48.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Syndicat Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Le Syndicat Agricole
La couverture du journal Le Syndicat Agricole n°3704 | mars 2017

Dernier numéro
N° 3704 | mars 2017

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

25-08-2016 | Le Syndicat Agricole

FRGEDA

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui